Zemmour parle de Chirac

Chirac nous a quitté, beaucoup de choses ont été dites sur lui.
Les oraisons funèbres sont toujours orientées pour glorifier le défunt, et j’ai voulu trouver une oraison ante-mortem.
Eric Zemmour, tant décrié dernièrement, avait écrit un livre sur Jacques Chirac.
J’ai retrouvé un document de l’INA, une interview d’Eric Zemmour par Thierry Ardisson sur son livre sur Jacques Chirac.

Qui était Jacques Chirac

Dans cette émission, qui était une des premières d’Eric Zemmour,on peut se rendre compte de ses qualités,de sa connaissance des sujets et de son amour pour la France.
Son Livre sur Jacques Chirac, que je ne connaissais pas, est d’une lucidité chirurgicale, psychanalytique, sur la vie de l’ancien président.
Sa relation avec les autres est, depuis le début de sa vie, unique dans sa manière de concevoir l’amitié.
Jeune, il achetait ceux avec qui il voulait être amis avec des bonbons.
Plus tard avec des cadeaux.
Il couvrait de compliments et d’honneur ceux qu’il craignait pour les rallier à sa cause.
Toutes ces relations étaient calculées pour se mettre en valeur.
Même avec les femmes:il ne fréquentait que des jeunes filles issues de la noblesse et fini par épouser Bernadette Chodron de Courcel, dont les parents n’appréciait pas le roturier Jacques Chirac ..

Jacques Chirac et la politique

Pour Chirac, la politique était avant tout un métier.
Ses combats étaient essentiellement politiques, et il pouvait être ami ou même admiratif envers ses contradicteurs.
Sa vie politique a été plus un moyen de se valoriser qu’une ambition innée.
Il faisait de la politique car c’était pour lui le seul moyen d’exister, tout en détestant la politique qui lui renvoyait son image.
Ses rapports avec les autres hommes politiques de l’époque, Giscard, Balladur, Pasqua, Le Pen et bien sur Mitterrand qu’il admirait jusqu’à l’imiter dans sa façon d’être président.

Chirac et les Juifs.

Chirac n’avait aucun problème de racisme, ni d’antisémitisme.
Pour lui, les juifs n’étaient pas un problème.
Son fait marquant sur le judaïsme, c’est la reconnaissance de la responsabilité française pendant l’occupation.
Il l’a fait surtout pour marquer l’Histoire en accomplissant un acte fort, comme Mitterrand l’avait fait à son époque avec SOS Racisme ou comme Macron l’a fait en reconnaissant le génocide algérien par la France.
Lucide sur ses actes et pratiquant l’autodérision, il avait dit à un responsable de la communauté:

J’espère que les juifs sont contents, parce que la je ne peux pas aller plus loin….sauf me convertir

Téléchargez l’application “sarfatit” sur votre téléphone

Cliquez sur l’icône correspondant à votre téléphone