Antisionisme, Antisémitisme, quelle différence ?

Antisionisme, Antisémitisme, quelle différence ?

Antisioniste et Antisémite sont ils liés

D’abord le mot Antisémite s’écrit en 1 mot. A l’origine il s’écrivait en 2 mots, Anti-sémite.

Anti-sémite signifie Contre tous les peuples sémites Juifs et Arabes inclus.

Antisémite en 1 mot veut dire Contre les Juifs seulement

Antisionisme voudrait dire Contre le sionisme

Antisionisme, définition du Sionisme

Le sionisme est une idéologie politique fondée sur un sentiment national juif, décrite comme nationaliste par les uns et comme émancipatrice par les autres, prônant l’existence d’un centre territorial ou étatique peuplé par les Juifs en Terre d’Israël.

Définition récupéré sur Wikipédia

Deux courants s’opposent, nationaliste ou émancipatrice.

Mais en fait ils ne forment qu’une seule idéologie qui veut que le Juif, soumit à la volonté des pays qui le toléraient, veuille s’émanciper en ayant sa propre nation, en retournant à Sion, le pays de ses ancêtres.

Naissance du Sionisme

Théodore Herzl, qui avait assisté au procès “Dreyfus” en tant que journaliste avait pensé que pour lutter contre l’Antisémitisme avait eu comme première idée de convertir tous les Juifs au Christianisme.

Le Pape avait tout de suite donné son accord, mais pas les Juifs.

Sa deuxième idée avait été de créer un pays ou tous les Juifs pourraient vivre tranquillement et donc l’éliminer les juifs des autres pays pour qu’il n’y ait plus d’Antisémitisme.

Plusieurs endroit avaient été suggérés sans succès, seul, La Palestine, ou vivait beaucoup de Juifs a été définitivement choisi.

Du congrès de Bâle en 1897 à la création d’Israël en 1948, les 50 années prophétisés par Théodore Herzl

« A Bâle, j’ai créé l’État juif. Si je disais cela aujourd’hui publiquement, tout le monde se moquerait de moi. Dans cinq ans peut-être, dans cinquante ans sûrement, tout le monde acquiescera. » (Theodore Herzl, 3 Septembre 1897)

Naissance de l’Antisionisme

L’Antisionisme est le complément direct de l’Antisémitisme.

La haine du Juif parmi le peuple s’est de suite transformer en haine d’Israël (nation juive) parmi les nations.

Théodore Herzl a connu les premiers signes de l’Antisionisme pendant sa rencontre avec le Pape Pie X, qui était d’accord pour convertir les Juifs mais contre le retour des Juifs en terre sainte.

Nous ne pouvons favoriser ce mouvement. Nous ne pouvons pas empêcher les Juifs d’aller à Jérusalem, mais les encourager, Non. La terre de Jérusalem n’a pas toujours été sainte, mais elle a été sanctifiée par la vie de Jésus Christ. En tant que chef de l’Église, je ne peux pas vous dire autre chose. Les Juifs n’ont pas reconnu Notre Seigneur et c’est pourquoi nous ne pouvons reconnaitre le peuple Juif…. L’Israël moderne n’est pas l’héritier de l’Israël biblique. Le Terre Sainte et les Lieux saints n’appartiennent qu’au christianisme : le véritable Israel.

L’Antisionisme était né en complémentarité de l’Antisémitisme.

2019-07-09T07:46:28+00:00 juillet 9th, 2019|Categories: Antisémitisme|0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :