Zeev Jabotinsky, homme politique palestinien

Zeev Vladimir Jabotinsky est né le 18 octobre 1880 à Odessa, dans l’Ukraine actuelle.

En 1925, il crée le Parti Révisionniste, principal parti de la Droite nationaliste sioniste, qui réclame un État juif sur les deux rives du fleuve Jourdain, intégrant aussi la Transjordanie, l’actuelle Jordanie.

Il s’oppose à la Gauche qui dirige l’Organisation Sioniste Mondiale

Qui est Zeev Jabotinsky

Il fait des études de droit en Italie et en Suisse et travaille pour des journaux en russe, puis en Yiddish et enfin en Hébreu.

Il rejoint le mouvement sioniste peu après le pogrom de Kichinev en 1903 et en devient rapidement un leader. Il organise des unités d’auto-défense destinées à répondre aux pogroms qui sévissent alors en Russie.

Pendant la première guerre mondiale il s’allie aux Britanniques pour les aider à s’emparer de la Palestine des mains des Ottomans.

Zeev Jabotinsky pense que les anglais l’aideront a la création d’un « foyer national juif » dans cette région.

Pendant la Bataille des Dardanelles, il dirige le corps des muletiers de Sion avec Joseph Trumpeldor (pas celui de Harry Potter), une unité de 562 hommes qui sera dissoute après la bataille.

Fin 1917, l’armée anglaise avait dans ses rangs 3 bataillons juifs, ou se trouvaient Zeev Jabotinsky et David Ben Gourion. Ils se battront contre les Ottomans dans la vallée du Jourdain.

La même année que la “Déclaration Balfour”

« Cher Lord Rothschild,
J’ai le grand plaisir de vous adresser, de la part du Gouvernement de Sa Majesté, la déclaration suivante, sympathisant avec les aspirations juives sionistes, déclaration qui, soumise au cabinet, a été approuvée par lui.
Le Gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un Foyer national pour les Juifs et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte soit aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, soit aux droits et aux statuts politiques dont les Juifs disposent dans tout autre pays.
Je vous serais obligé de porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste . »

                  — Arthur James Balfour

En 1919, les britanniques renient cette déclaration et dissolvent ces unités (5 000 hommes à cette date), l’embryon de la future armée d’Israël.

La doctrine de Zeev Jabotinsky

En 1925, il fonde formellement l’« Union mondiale des sionistes révisionnistes » ayant son siège à Paris.

Le parti révisionniste va alors se positionner comme le représentant d’une droite nationaliste intransigeante. Il a pour idéologie :

  • Un État juif s’étendant sur les deux rives du fleuve Jourdain, qui correspond à la Palestine mandataire de 1920-1922 (y compris la Jordanie actuelle).
  • La défense du libéralisme économique face aux idées socialistes qui dominent à l’époque le Yichouv (communauté juive en Palestine).
  • La défense du libéralisme politique (démocratie). On note cependant que des courants d’extrême-droite minoritaires opèrent à la droite du parti.

On peut remarquer que sa doctrine est celle de l’état actuel d’Israël sauf la rive orientale du Jourdain (la Jordanie)

Il meurt le 4 aout 1940 dans un village près de New-York

Sa déclaration posthume pour l’avenir de l’état  d’Israël qui sera créé 8 ans plus tard

“Nous tous, Juifs et sionistes de tous les ordres de pensée, voulons ce qu’il y a de mieux pour les Arabes d’Eretz Israël. Nous ne voulons pas expulser un seul arabe de la rive gauche ou de la rive droite du Jourdain. Nous les voulons prospérer tant économiquement que culturellement. Nous envisageons le régime de la Palestine juive comme suit: la majorité de la population sera juive, mais l’égalité des droits pour tous les citoyens arabes sera non seulement garantie, mais également remplie. “