Victime un jour, victime pour toujours

Victime un jour, victime pour toujours, c’est la devise des arabes incapable de s’assumer et d’évoluer.

Ce n’est pas de l’islamophobie, c’est une réalité qui peut se vérifier dans tout le monde arabe.

Les palestiniens, victimes en chef

L’UNRWA a été créée spécialement et uniquement pour eux.

Leur théorie est simple,  Israel est a nous, nous devons chasser les juifs et prendre leur place.

La solution, paupériser la population, en faire des éternels victimes et demander l’aide internationale pour les  aider contre le “génocide” israélien.

Ils ont même réussi a faire transmettre le terme “réfugié” de génération en génération.

Ensuite, demander de l’aide aux autres pays arabes, par essence “antisionistes” afin de combattre militairement Israel.

Les victimes doivent être aidées, c’est humain, et les palestiniens en ont fait leur fond de commerce.

Les élites sont immensément riches et la population meurt de faim et doit travailler chez l’ennemi pour se nourrir, éternelle victime.

Les algériens, victimes elles aussi.

L’Algérie a été colonisée par la France, au départ pour se défendre des pirates barbaresques basés à Alger, qui attaquaient constamment les vaisseaux français.

Donc la France a colonisé l’Algérie pour se protéger.

Mais la France a amené toute sa culture et en a fait profiter le pays. Elle y a découvert le pétrole et le gaz et a créé les moyen de l’exploiter.

Les algériens ont gagné leur indépendance et la France est partie en laissant tout ce qu’elle avait construit.

Ils avaient les moyens de faire fructifier le pays comme leur économie.

Victime d’un jour, victime toujours, ils ont utilisé le même façon d’évoluer.

Les richesse du pays étaient importantes, donc l’aide internationale était impossible.

Comme à Gaza, l’élite s’est outrageusement enrichie et la population restée dans l’inculture s’est appauvrie.

Elle doit travailler chez son ennemi héréditaire, la France, pour se nourrir.

Plusieurs millions d’algériens sont venus travailler en France, mais sont resté des algériens avant tout.

La France compte des millions d’algériens qui se sont multipliés et qui, très souvent,  refusent de s’intégrer.

Les algériens, toujours victime en France.

Ils accusent aujourd’hui la France, après 60 ans, d’avoir analphabétisé l’Algérie.

Mais qu’ont ils fait depuis pour alphabétiser leur population ? Éternelle victime.

J’ai entendu, en France, une algérienne se plaindre que son fils ne connaitra jamais de “Pierre”

Il faut se poser la question, pourquoi les “Pierre” ont quitté son quartier.

Peut-être parce ce qu’elle garde ses habits de victime en étant vêtue du tchador.

Peur-être aussi que si elle avait appelé son fils “Pierre” ou “Paul” les “Pierre” n’auraient pas quitté son quartier.

Il faut cesser de se poser en victime.

Les vrais victimes sont les français de souche qui sont obligés de déménager pour garder leur identité.

Kobili Traoré a réussi a être victime du cannabis pour ne pas être responsable de ses actes.

Il faut arrêter de se victimiser, ils sont eux-même leurs propres victimes.