Venir cet été en Israel

Venir cet été en Israel, c’est possible mais encore à certaines conditions.

A partir du 1er juillet, les frontières seront ouverte à tous ceux qui ont été vacciné avec les 2 doses ainsi que les enfants de moins de 6 ans.

Pour les 6 à 12 ans la décision devrait être rapidement prise.

La venue de familles risque d’être compromise. J’ai moi-même des petits enfants de plus de 12ans qui ne pourront pas venir cet été.

Je ne pourrai pas encore  recevoir mes petits-enfants en Israel et, après 7 ans d’Alyah, je vais revoir Paris. J’ai un besoin charnel de voir ma famille.

Israel fait le maximum pour protéger sa population, je ne l’incrimine pas dans le fait que je ne puisse pas recevoir ma famille.

Le tourisme cet été en Israël

Business is business, Israël va ouvrir ses portes cet été s’il veut sauver le secteur du tourisme israélien.

Les cas déclarés ces derniers jours étaient de moins de 10 contaminations journalières.

Malheureusement un nouveau variant s’est déclaré et 80 cas ont été diagnostiqués hier.

Est-ce un pic ou une remontée inexorable de la maladie?

Seul l’avenir nous le dira, mais ce qui est sûr, c’est que le covid existe toujours et nous ne devons pas l’oublier.

Ouvrir les frontière, Oui, mais à certaines conditions, la santé et la vie d’israéliens est en jeu.

Où en sera la vaccination cet été en Israël?

Avec plus de 60% de doubles vaccinés nous avons atteint un début d’ immunité collective.

La France, avec seulement 30% de vaccinés n’est pas encore sauvée.

Malgré tout, encore une fois business oblige, tout sera ouvert à partir du 1er juillet.

Et malgré mon passeport vert, je vais quand même devoir faire attention pendant mon voyage en France et sortir masqué dans certains endroits.

Même mes petits enfants peuvent me contaminer et je ne voudrais pas retourner en Israël avec un nouveau variant.

Où en est le Monde?

Les pays verts sont Israel, Australie, Nouvel Zélande, Japon et l’Europe qui est un vert très proche de l’orange.

Ce sont les pays ou la libre circulation est tolérée, où nous pouvons voyager avec seulement notre passeport vert.

Mais la pandémie n’est pas encore finie et la prudence masquée reste la meilleure des protections.

Et nos amis palestiniens?

Nos amis doivent recevoir plusieurs millions de doses en octobre 2021.

Israel, qui a des doses inutilisées, s’est proposé d’en avancer 1 million aujourd’hui, que les palestiniens rendraient quand ils auront reçu leurs doses.

Cris d’alarme du grand mufti de Jérusalem, qui fait référence à la sourate 9 du Coran, qui traite les juifs de singes et de porcs.

Et par conséquent, tout ce qui vient d’Israël doit être refusé.

Le gouvernement palestinien s’est empressé de rejeter l’aide israélienne sous prétexte que 50.000 doses seront périmées le 30 juin et qu’ils ne pourront pas les utiliser avant cette date.

Il faut préciser que les autres doses ont des dates limites jusqu’en décembre.

Les palestiniens se mettent toujours en situation victimaire en refusant 950.000 doses utilisables.

Depuis les accords d’Oslo, la santé des palestiniens incombe uniquement aux palestiniens.

Pour eux le refus de l’aide israélienne est une question de principe.

Eux ne sont jamais responsable et ne se remettent jamais en question.

Le nombre de morts ne peut que servir leur cause.

Ça fait du bien a ceux qui n’aiment pas Israël, mais ça ne fait pas du bien aux palestiniens.

Preuve encore s’il en fallait que la défense des palestiniens n’est pas leur cause principale, seul l’anti sionisme les anime.