Un pogrom en 2021 en Israel

Un pogrom en 2021 en Israel, qui peut imaginer un tel scénario? Personne, et pourtant…

Comment Israel, une des plus grandes nations du Monde, peut accepter un pogrom perpétré par des arabes sur son propre territoire.

La cause est simple, certains arabes d’Israël ont vu les missiles sur Tel-Aviv, et pour eux c’est le signal de la reconquête d’Israël par la Palestine.

La victoire est acquise, donc les pogroms sont autorisés.

La conséquence est évidente, Israël doit prouver son autorité et sa force de dissuasion.

La définition de « pogrom » du Larousse est claire

Attaque accompagnée de pillage et de meurtres perpétrée contre une communauté juive (d’abord dans l’Empire russe particulièrement en Pologne, en Ukraine et en Bessarabie entre 1881 et 1921).

Comment est vécu ce pogrom par les israéliens?

Tout d’abord, la société israélienne qui était disloquée par ces nombreuses élections et par l’incertitude gouvernementale s’est ressoudée.

Religieux comme laïques, pro ou anti Bibi, ashkénazes ou séfarades, tous sont montés en Israël  pour ne plus subir de pogroms.

Israël est la terre sacrée des Juifs, le Terre Promise ou il ne doit plus jamais y avoir de pogrom.

Ce mot, identifié et prononcé par Reuven Rivlin, président de la république, a unifié le pays.

Benjamin Netanyahou n’a pu que confirmer cette situation.

Il y a une cassure évidente en Israël entre les communautés juive et arabe.

Dans les langages des arabes israéliens, la cause de leur problème vient des « colons » ou des « extrémistes » israéliens.

Mais un israélien qui s’installe en Israël n’est pas un colon, c’est un israélien.

Et un « extrémiste » qui vit en Israël est simplement israélien.

En quoi sont-ils différents des autres israéliens?

D’abord un arabe israélien de Jaffa, Acco, Lod ou Haifa est un israélien comme les autres.

Même majoritaires dans ces villes, ils restent minoritaire en Israel, État des Juifs.

Ils doivent accepter de vivre avec les autres israéliens et ne pas les traiter de colons ou d’extrémistes.

Car en agissant de cette sorte, ce sont eux qui deviennent  des colons ou des extrémistes.

Les pogroms sont inacceptables et n’ont aucune excuse , surtout en Israel , la seule Nation Juive.

Les israéliens refusent d’être victimes de pogrom.

Gaza qui a tiré plusieurs milliers de missiles en quelques jours sur des civils israéliens, pour les tuer, a encore prouvé sa volonté de ne pas vouloir la Paix.

Netanyahou, qui a toujours arrêté les conflits avec Gaza, a perdu son autorité auprès de Tsahal.

Tsahal veut éradiquer le problème et continuer le combat.

Plusieurs unités ne répondent même plus aux ordres et mènent leur combat.

Par conséquent, la population, en majorité composée d’anciens militaires, veut aussi combattre.

A Netanya, par exemple, ou les arabes des territoires étaient autorisés, même sans permis, à venir après ramadan se baigner dans les plages de la ville.,

les habitants de la ville les ont refoulés énergiquement et ont même essuyé des bombes lacrymogènes de la part de la police de la ville.

Toute la population juive est décidée à ne plus subir de « pogrom » perpétrés par des arabes qu’ils ont acceptés dans leur communauté.

Israel, on l’aime ou on la quitte.

Ce slogan est valable pour tout le monde, juifs ou arabes.

Malheureusement, il y a encore des Juifs francophones qui ne supportent pas de vivre en Israel, qu’ils retournent en France.

Quant aux arabes qui ne veulent pas vivre avec les Juifs, il y a beaucoup de pays arabes qui sont prêt à les soumettre.

Bon débarras.

Quand on aime Israel, on se bat pour elle et on gagne avec l’aide d’Hachem.

C’est Israël qui s’étend de la Méditerranée  au Jourdain, ce n’est pas la Palestine.

Ceux qui se disent « palestiniens » doivent le comprendre et peuvent quitter le terre d’Israël.

Les juifs ont été obligés de quitter tous les pays arabes dans l’indifférence générale, sans dédommagement ni espoir de retour.

Finalement, pourquoi en serait-il autrement pour ceux qui se sentent « palestiniens », les autres sont les bienvenus.

Am Israel Haï!

Gardien d’Israël, garde ce qui reste de ton peuple Israël, et que ne disparaisse pas Israël