[fusion_builder_container hundred_percent= »no » hundred_percent_height= »no » hundred_percent_height_scroll= »no » hundred_percent_height_center_content= »yes » equal_height_columns= »no » menu_anchor= » » hide_on_mobile= »small-visibility,medium-visibility,large-visibility » class= » » id= » » background_color= » » background_image= » » background_position= »center center » background_repeat= »no-repeat » fade= »no » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ video_mp4= » » video_webm= » » video_ogv= » » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_loop= »yes » video_mute= »yes » video_preview_image= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » margin_top= » » margin_bottom= » » padding_top= » » padding_right= » » padding_bottom= » » padding_left= » »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ layout= »1_1″ spacing= » » center_content= »no » link= » » target= »_self » min_height= » » hide_on_mobile= »small-visibility,medium-visibility,large-visibility » class= » » id= » » background_color= » » background_image= » » background_position= »left top » background_repeat= »no-repeat » hover_type= »none » border_size= »0″ border_color= » » border_style= »solid » border_position= »all » padding_top= » » padding_right= » » padding_bottom= » » padding_left= » » dimension_margin= » » animation_type= » » animation_direction= »left » animation_speed= »0.3″ animation_offset= » » last= »no »][fusion_text]

Tsarfokaim

Ce matin je suis tombé sur un article du journal français “Libération” connu pour son antisionisme.

Son directeur Laurent Joffrin a récemment reçu une lettre de l’Ambassade d’Israel dont voici un extrait

Quel objectif recherche donc Libération aujourd’hui en donnant écho à cette tentative révisionniste de nier le lien entre Jérusalem et le peuple juif ?

Quel but veut-on obtenir lorsque la veille, Libération publie en couverture un cliché éculé d’un soldat surarmé israélien face à un civil palestinien ?

Attiser la haine ? Jeter des braises sur une actualité déjà fort brûlante ?

En agissant ainsi, l’on prend le risque de réveiller d’autres mythes, que M. JOFFRIN ne cite pas et qui ont pour nom la haine des Juifs et l’antisémitisme.

La France et le racisme

En tant que Français, par le cœur et surtout par l’éducation, aujourd’hui je suis Israélien de cœur mais mon éducation restera toujours française.

Élevé par le slogan “Liberté, Égalité, Fraternité” écrit sur le fronton de toutes les mairies de France.

Mais je me sui souvenu de Coluche et de ses célèbres citations « Les hommes naissent libres et égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres »

et il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Et puis il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !

Moi même, je suis arrivé en France en 1961, et à l’école je me suis fais traiter d’arabe et de pieds noir. J’avais8 ans et je ne comprenais pas pourquoi.

La France a toujours rejeté tous ceux qui ne s’intégraient pas. Italiens, polonais, espagnols, portugais ony tous souffert de l’excusion et de travaux pénibles, jusqu’a leur assimilation.

Seul les juifs, les plus assimilés de tous, mais toujours rejeté, même et surtout de nos jours.

L’Europe et le racisme

L’Europe comme la France a toujours souffert de supériorité par rapport aux pays colonisés, et même les juifs entre eux n’ont pas échappés a cette règle. Au siècle dernier, en Tunisie, les juifs “Grana” ne se mélangeaient pas avec les juifs “Tounsi” m^me après la mort car les cimetières étaient différents.

Que veut dire en Israel “Tsarfokaim”

[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container][fusion_builder_container hundred_percent= »no » hundred_percent_height= »no » hundred_percent_height_scroll= »no » hundred_percent_height_center_content= »yes » equal_height_columns= »no » menu_anchor= » » hide_on_mobile= »small-visibility,medium-visibility,large-visibility » class= » » id= » » background_color= » » background_image= » » background_position= »center center » background_repeat= »no-repeat » fade= »no » background_parallax= »none » enable_mobile= »no » parallax_speed= »0.3″ video_mp4= » » video_webm= » » video_ogv= » » video_url= » » video_aspect_ratio= »16:9″ video_loop= »yes » video_mute= »yes » video_preview_image= » » border_size= » » border_color= » » border_style= »solid » margin_top= » » margin_bottom= » » padding_top= » » padding_right= » » padding_bottom= » » padding_left= » »][fusion_builder_row][fusion_builder_column type= »1_1″ layout= »1_1″ spacing= » » center_content= »no » link= » » target= »_self » min_height= » » hide_on_mobile= »small-visibility,medium-visibility,large-visibility » class= » » id= » » background_color= » » background_image= » » background_position= »left top » background_repeat= »no-repeat » hover_type= »none » border_size= »0″ border_color= » » border_style= »solid » border_position= »all » padding_top= » » padding_right= » » padding_bottom= » » padding_left= » » dimension_margin= » » animation_type= » » animation_direction= »left » animation_speed= »0.3″ animation_offset= » » last= »no »][fusion_code]Jmx0O2lmcmFtZSB3aWR0aD0mcXVvdDs3NjAmcXVvdDsgaGVpZ2h0PSZxdW90OzQxNSZxdW90OyBzcmM9JnF1b3Q7aHR0cHM6Ly93d3cueW91dHViZS5jb20vZW1iZWQvMVZCaGk3clBkXzAmcXVvdDsgZnJhbWVib3JkZXI9JnF1b3Q7MCZxdW90OyBhbGxvdz0mcXVvdDthdXRvcGxheTsgZW5jcnlwdGVkLW1lZGlhJnF1b3Q7IGFsbG93ZnVsbHNjcmVlbiZndDsmbHQ7L2lmcmFtZSZndDs=[/fusion_code][fusion_text]

Tsarfokaim est une expression péjorative qu’utilisent les Israéliens lorsqu’ils parlent des francophones originaires d’Afrique du Nord.

L’origine de Tsarfokaim remonte au début de l’état d’Israël, en 1948 ou l’élite israélienne était composés de juifs russes ou allemands, donc européens qui recevaient les juifs des pays arabes, qui n’étaient pas dans leur majorité aussi instruits et éduqués que les juifs ashkénazes , qui avaient créés le pays et qui voulaient en faire un espace européen dans une région a majorité arabe.

Depuis 70 ans, pratiquement 2 générations d’assimilation à la culture israélienne, ce racisme s’est pratiquement estompé.

Seul, aujourd’hui, les Français Juifs, olim hadashim, surtout les plus vieux, retrouvent en Israel leurs racines orientales et se mettent naturellement dans la stature de Tsarfokaim en cultivant leurs défauts.

[/fusion_text][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.