Trump et Kim

5 (100%) 1 vote

       Téléchargez notre application

    

Trump et Kim

La rencontre entre Trump et Kim, imprévisible il y a seulement quelques mois est une réalité aujourd’hui.

Critiqué violemment par ses détracteurs, c’est un cas d’école qu’il faut analyser.

Ne venant pas du milieu diplomatique, mais du milieu financier, Donald Trump a un langage différent de ses prédécesseurs.

Quel est le langage qui doit être employé aujourd’hui

A une certaine époque, les pays avaient des règles de respect et de principes guerriers précis.

Même si la guerre n’a rien d’un jeu, les règles étaient précises et les diplomates avaient leur travail.

Il y avait les personnes qui devaient mourir, les militaires et les gens qui devaient vivre, les civils.

Malheureusement les règles ont changés aujourd’hui.

Les militaires sont de plus en plus protégés dans les pays démocratiques ou la protection de la vie est le principe fondamental de toute action.

Malheureusement pour les adversaires de la démocratie, la mort est pour eux le principe fondamental de toute action.

En effet pour ces extrémistes, le but suprême est de mourir afin de profiter d’une vie sexuelle qu’ils ne peuvent assouvir sur terre.

Et de sacrifier la population civile, surtout femme et enfant, pour se positionner en tant que victime et se fidéliser une population fragile qui s’accroche encore a des valeurs désuètes.

Le seule chose qui n’a pas changé et qui a même empirer, c’est la recrudescence de antisémitismes et de sa déclinaison qui est l’antisionisme.

Trump et Kim

Trump a révolutionné le langage diplomatique en parlant vrai et n’ayant pas peur des mots.

Tout le monde a en mémoire les tweet échangés avec Kim, ou on se demandé si Trump avait la stature d’un Président.

Il faut avouer que face au terrorisme, il faut oublier le langage traditionnel et de ne pas avoir peur de prononcer des mots souvent crus.

L’Europe face à la nouvelle diplomatie.

On l’a vu en France ou Nicolas Sarkozy a parlé de Karcher envers la racaille, être pratiquement unanime contre cette phrase, complètement sortie de son contexte et qui a été à charge contre le président français.

On l’a vu aussi, récemment, ou Macron, Merkel et May sont incapable d’avoir les vrais mots face au terrorisme et même ou surtout uni dans leur blocage psychologique face à Netanyahou, incapable de dire un reproche à l’islam et préfèrent comme dirait prophétiquement georges Brassens

Mourir pour des idées
L’idée est excellente
Moi j’ai failli mourir de ne l’avoir pas eue
Car tous ceux qui l’avaient
Multitude accablante
En hurlant à la mort me sont tombés dessus
2018-06-12T06:59:49+00:00 juin 12th, 2018|Categories: alyah Réalité, Antisémitisme, Europe, France, islam|0 Comments