Ils ont tous tué des juifs

Ils ont tous tué des juifs et pourtant beaucoup de juifs vivent encore en Russie et en Ukraine.

Même Israel entretient des rapports plus qu’amicaux avec ces deux pays.

Ces deux pays frères ont un passé antisémite notoire et peuvent se vanter d’avoir tué plus de juifs qu’Hitler pendant la Shoah.

L’Ukraine et les Juifs.

Les Juifs sont présent en Ukraine depuis l’antiquité. En 438 avant notre ère, des commerçants juifs étaient déjà établis sur le littoral de la Mer Noire.

Mais c’était peut-être le bon temps, car depuis l’Histoire de l’Ukraine s’est entachée de nombreux pogroms.

Les Ukrainiens ont tous tué des juifs.

La présence juive en Ukraine a été constante pendant des siècles avec des périodes d’amour intense.

Le royaume Khazar  avait une  grande majorité juive. Khazar veut dire nomade en turc comme Hébreu voulait aussi dire nomade.

Puis elle a connu des périodes de Haine intense, comme peu de peuples ont subi durant toute l’Histoire de l’humanité.

En 1648 des pogroms déciment le communauté juive d’Ukraine avec près de 100.000 morts.

Et pourtant le Hassidisme est né a cette époque avec, à son apogée, le Rabbi Nahman de Ouman.

Après l’assassinat du Tsar Alexandre II, le massacre des Juifs était justifié par l’annonce de son successeur Alexandre III qui avait donné au peuple le droit de « battre les Juifs » en guise de représailles.

Les popes orthodoxes excitaient les populations contre les « tueurs du Christ » et les cosaques s’ auto-proclamaient « défenseurs et vengeurs ».

Des centaines de milliers de juifs furent assassinés dans plus de 200 villes à travers tout le pays.

Les premiers signes du sionisme moderne ont commencé a cette période et plusieurs futures personnalités israéliennes sont nées à la fin du 19ème siècle,comme Zeev Jabotinsky, Ytzhak Ben-Zvi, Moshe Dayan, Golda Meir ou d’autres comme le Rabbi Menachem Mendel Schneerson ou le compositeur Vladimir Horowitz.

Aujourd’hui le président comme le premier ministre ukrainien sont des juifs malgré la réticence de la communauté qui avait dit:

« il ne devrait pas se présenter car nous aurons à nouveau des pogroms ici si les choses tournent mal »

Les russes et les Juifs.

Les russes sont aussi antisémites que les ukrainiens et  ont tué encore plus de juifs.

Le « protocole des Sages de Sion » est un livre créé par les services secrets russes pour prouver que les Juifs sont impliqués dans un complot pour dominer le monde.

Et de nos jours l’existence du soi-disant peuple palestinien  expulsé de ses terres par les juifs est de la propagande russe.

En 1882, les « lois de mai » interdisent aux Juifs de s’établir, de construire ou d’acheter des maisons, ou de posséder ou d’utiliser des terres à l’extérieur des villes et des villages de la zone de résidence, ou encore de mener des activités commerciales les jours de fêtes chrétiennes.

C’est aussi en 1882 qu’a eu lieu la « première alyah » qui vit 25.000 russes émigrer en Palestine ottomane.

C’est pendant cette première alyah que Eliezer Ben Yehouda réactualise l’Hébreu moderne que l’on parle aujourd’hui.

Du moyen-age, au siècle dernier, les juifs russes ont constamment été discriminés, parqués, tués, expulsés dans l’indifférence générale.

Pendant la dernière guerre, la théorie du « judéo-bolchevisme » va procéder à l’élimination systématique des juifs russes avec plus d’un million et demi de juifs tués.

L’horreur et le dégout m’interdisent d’énumérer les conditions de vie et de mort des juifs russes pendant des siècles.

Les Russes ont tous tué des juifs.

Et pourtant, le mouvement Loubavich a vu le jour en Russie.

Ils ont tous tué des juifs

Entre la Peste et le Choléra, entre la Russie et l’Ukraine, je voudrais ne retenir que le positif.

Le sionisme moderne est né de cet antisémitisme et les premières alyhotes sont en majorité russes.

L’état d’Israël a été créé grâce au vote russe et la population russophone d’Israël est aujourd’hui la plus active du pays.

Israel doit naviguer aujourd’hui entre Charybde et Scylla avec le dernier conflit entre  la Russie et l’Ukraine.

Son seul souci est de sauver les juifs qui y résident.

Les juifs ont-ils encore leur place en dehors d’Israël?

 

 

 

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.