Soleimani est-il un martyr

Pour une population fanatisée, il n’y a pas de doute. Soleimani est un martyr qui doit se délecter maintenant avec ses 72 vierges.

Pour les autres, pas du tout, c’est tout à fait le contraire, c’est un terroriste.

Soleimani est un terroriste.

Pour moi, il n’y a pas de doute. C’est le leader charismatique du terrorisme islamique.

La seule chose positive qu’il a réalisé pour nous les occidentaux, c’est de participer à la défaite de l’État Islamique en Syrie.

Mais ce n’est pas pour nous, c’est son combat idéologique.

C’est lui qui a maintenu le dictateur sanguinaire Bachar el Assad au pouvoir en Syrie.

La Syrie devait rester Chiite, sous contrôle de l’Iran, et non sous le contrôle de l’État Islamique sunnite.

Après le contrôle de l’Irak, la Syrie devait tomber sous le bastion chiite Iranien.

Ainsi que le Liban, avec le Hezbollah dirigé par Nasrallah, qui est un pantin de Soleimani.

Soleimani voulait rayer Israel de la carte.

En soutenant financièrement et militairement le Hamas et le Djihad islamique, Soleimani avait le contrôle total de la bande de Gaza.

Son but suprême était d’encercler Israel afin de pouvoir l’attaquer et être à porté de ses principales villes.

Tous les tirs de missiles sur Israel étaient décidés par Soleimani directement.

Sa pression sur Israel était permanente.

Il se savait menacé de mort par l’État Hébreu.

Les Etats-Unis

Les États-Unis avaient montrés des signes de faiblesse, en retirant leurs troupes de Syrie.

Et surtout en ne montrant aucunes réactions après l’attaque iranienne contre l’Arabie Saoudite.

L’Iran, avec Soleimani au premier rang, menaçait quotidiennement l’Amérique.

Trump, gênè par une procédure d’empêchement et de campagne électorale semblait fragilisé.

Les iraniens se méfiaient plus d’Israël que des États-Unis.

En effet, le contentieux avec Israel est beaucoup plus important, car Israel a détruit une centaine  de bases iraniennes en Syrie.

Bases militaires créées par Soleimani dans ses tentatives d’attaques sur Israel.

Trump, habitué à prendre des décisions rapides et spectaculaires, n’a pas hésité à cibler Soleimani afin de l’éliminer.

Par contre, je suis certain qu’Israël a participé directement ou indirectement à cette attaque ciblée chirurgicalement.

Généralement les Américains font beaucoup de dégâts collatéraux.

Et maintenant.

Les Iraniens ont perdu le numéro 2 du régime des Ayatollah et le numéro 1 des opérations militaires.

Khamenei, guide suprême de la Révolution islamique, a perdu quoi qu’il fasse.

S’il ne répond pas militairement, il va perdre la face.

Et si il répond militairement, il risque une réplique américaine de grande envergure et je ne suis pas sur que le remplaçant de Soleimani ait le charisme suffisant pour répondre avantageusement.

La seule option qu’il lui reste est de s’attaquer à Israel, via le Hezbollah ou le Hamas.

Ce serait l’opération la plus spectaculaire, Mais je ne crois pas que ce soit la bonne solution.

Pour moi, la mort de Soleimani annonce la fin du régime des mollahs.

La crise interne iranienne va reprendre le dessus sur le peuple d’Iran et va affaiblir le régime, jusqu’à le faire disparaitre.

C’est la meilleure option pour mettre fin au terrorisme mondial.