Salah Hamouri

Salah Hamouri, terroriste adulé par la France.

Salah Hamouri expulsé vers la France est franco-palestinien.

Né jordanien en 1985 à Jérusalem Est, il est devenu franco-palestinien par convenance.

Par sa mère française, professeure de français à Jérusalem, il a par le droit du sang, la nationalité française.

Comment Salah Hamouri est devenu palestinien.

Le 31 juillet 1988, le roi Hussein a annoncé le désengagement de la Jordanie à l’égard de la Cisjordanie, et tous les liens juridiques et administratifs entre la Jordanie et la Cisjordanie ont été rompus

En d’autres termes, plus d’un million et demi de Palestiniens qui sont allés au lit le 31 juillet 1988 en étant citoyens jordaniens étaient apatrides à leur réveil le 1er août 1988.

En promulguant cette loi, le Roi Hussein s’est débarrassé d’une population à risque et a créé un million et demi de nouveaux palestiniens.

La Jordanie a commis une splendide illégalité en abandonnant ses citoyens à l’OLP de Yasser Arafat pour justifier d’un « peuple palestinien aux droits bafoués par Israël »

Salah Hamouri a hérité de la nationalité palestinienne, donc de la double nationalité franco-palestinienne.

Comment est-il devenu avocat ?

Human Rights Watch signale que les « Palestiniens ne peuvent pas exercer l’une des professions organisées comme le droit, car l’adhésion à l’association professionnelle connexe est obligatoire, mais réservée aux ressortissants jordaniens »

 Salah Hamouri avait été emprisonné en Israël entre 2005 et 2011 pour participation à la tentative d’assassinat d’Ovadia Yossef, ancien grand rabbin d’Israël et fondateur du parti ultra-orthodoxe Shass.

Il est libéré en 2011 dans le cadre d’un échange de prisonniers ayant permis la libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit.

Il est membre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) organisation terroriste, il est emprisonné à plusieurs reprises.

Après sa sortie de prison, il suit des études de droit et devient avocat au barreau palestinien en .

Pourquoi est il expulsé vers la France?

«Le défenseur des droits de l’homme franco-palestinien Salah Hamouri, détenu dans le cadre d’une détention administrative arbitraire, vient de recevoir, ce 30 novembre, une notification selon laquelle il sera déporté de force dimanche le 4 décembre en France»

Un terroriste ne peut pas être un défenseur des droits de l’homme.

L’ONU a condamné lundi l’expulsion par Israël de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, prétendant qu’il était détenu depuis mars sans accusation formelle dans des prisons israéliennes, qualifiant le procédé de «crime de guerre».

L’ONU, cette chose pro-arabe a qualifié de crime de guerre l’expulsion d’un terroriste.

De plus le qualificatif « avocat franco-palestinien » n’est pas la cause de son emprisonnement.

Il n’est avocat que depuis peu de temps, français par sa mère et palestinien par la volonté du Roi de Jordanie pour justifier l’existence du nouveau peuple palestinien.

Ce n’est qu’un terroriste,  jordanien de naissance.

Pourquoi Israël expulse ce terroriste?

Le gouvernement de Yair Lapid, avec son ministre Ayaled Shaked, a libéré le terroriste juste quelques jours avant la nomination du nouveau gouvernement mené par Benjamin Netanyahou.

«J’ai changé d’endroit mais le combat continue. Aujourd’hui, je sens que j’ai une responsabilité énorme pour ma cause et mon peuple. On ne lâche pas la Palestine. Notre droit c’est de résister. Aujourd’hui, je suis arraché de ma patrie brutalement par cette force occupante, qui continue ce nettoyage ethnique depuis 1948, ce n’est pas parce que l’État d’Israël m’a expulsé qu’on ne va pas revenir».

Es-ce un cadeau empoisonné?

Marc-Elie-Gozlan

Trouvez une réponse à toutes vos questions pour la réussite de votre Alyah.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.