Réussir sa vie de couple

Réussir sa vie de couple est l’idéal humain, le but principal de l’être humain.

Notre monde a été créé grâce au premier couple, formé par Adam et Eve, et depuis des milliards d’être humains sont venus peupler la terre.

Je ne veux pas être moralisateur dans mes propos.

L’écoute d’un dvar torah du Rav Raphaël Pinto, sur le sujet, et mon expérience personnelle, sont le fil conducteur de cette réflexion.

Derrière chaque grand homme, il y a une femme

Cette citation célèbre résume à elle seule, la définition du couple idéal.

Citation écrite a une époque ou, l’homme, était le chef de famille incontesté.

Aujourd’hui, les femmes ont acquis leur indépendance, et certaines sont devenues, par leurs ambitions, le chef de famille.

Et la citation peut se décliner par, « derrière une grande femme, il y a un homme »

C’est une réalité de notre monde, et n’enlève de valeur ni à l’un, ni à l’autre.

La complicité dans le couple

Dans la vie, comme dans le couple, il faut un « capitaine qui guide le navire ».

Mais il doit le faire, avec l’accord inconditionnel de ses lieutenants.

Dans un couple la direction, peut et doit se faire dans plusieurs domaines.

La Parnassa, c’est-à-dire l’essence matérielle du couple.

Et l’harmonie familiale, qui est l’essence spirituelle du couple.

Et chacun, homme et femme, peut diriger sa partie avec l’approbation de l’autre.

Le tout, le but c’est de ne faire qu’un dans les décisions.

Les conjoints doivent se soutenir inconditionnellement, dans l’accomplissement de ces décisions.

Chaque décision prise unilatéralement, sans l’accord implicite de l’autre, est une entorse à la vie du couple.

Pour cela, au-delà de l’amour qui peut se transformer avec le temps, la complicité reste le ciment du couple.

Le couple dans la thora

Je voudrais que vous écoutiez le Rav Raphael Pinto qui est l’inspirateur de mon post d’aujourd’hui.

Je vais passer sur la recherche de l’âme sœur, même si c’est la base de la réussite d’un couple.

L’âge, l’expérience, le degré de religion sont autant de façons différentes de rechercher son conjoint.

Je vais parler de couples, déjà formés, et qui peuvent rencontrer des difficultés.

Le Rav Raphaël Pinto pose la question fondamentale :

« Pourquoi un couple, dont le mari fait toutes les mitsvot, peut par exemple avoir des problèmes de santé, ou de parnassa »

Comment Hachem peut infliger ces épreuves, à un couple respectueux des codes du Choulhan Harouh.

Il explique simplement, que ce qui est plus important au regard d’Hachem, ce n’est pas de respecter la Torah, mais c’est de respecter son conjoint.

Un homme, qui fait tout ce qu’il doit faire pour être en règle avec ses principes religieux, et qui est incapable de voir les problèmes que rencontre sa femme, est puni par Hachem.

L’inverse est aussi applicable, avec une femme, qui ne se rend pas compte des difficultés rencontrées par son mari.

L’homme et la femme ne doivent faire qu’un, c’est le premier devoir envers Hachem, le seul qu’il juge pour assurer le bonheur du couple.

Le premier acte d’amour d’Hachem envers l’Humanité, a été de créer Adam et le partager en créant, Eve.

Le premier couple était en parfaite osmose.

Pour le remercier, votre couple doit être aussi en osmose parfaite.

C’est la seule façon d’avoir grâce a ses yeux, et d’avoir le Bonheur Parfait sur terre.

Adam et Eve ont été chassé du Gan Eden, car Eve avait pris la décision de manger la Pomme, sans l’accord d’Adam.

Par exemple, l’Alyah, qui est une décision fondamentale dans le couple, doit être prise, avec la volonté des deux conjoints, pour être pleinement réussie.