Your search results

Retraite et Handicap

Les Droits à la retraite Français et le Handicap

Suivant les règles générales de l’obtention de la retraite, toute personne ayant travaillé en France a droit à la retraite.

COMMENT EST CALCULE LE MONTANT DE LA RETRAITE.

Cette retraite sera dite à ‘’taux plein’’ soit 50% des revenus concernant les 20 dernières années si la personne concernée a atteint l’âge légal fixé par les autorités législatives qui était de 65 ans mais a été porté progressivement jusqu’à 67 ans en fonction de l’année de naissance suivant les dernières dispositions en la matière.

Cependant toute personne peut antérieurement à cet âge prendre sa retraite à ‘’taux plein’’ si elle a cotisé le nombre de trimestres requis qui vont de 40 ans à 41 ans de travail suivant l’année de naissance et qui concerne les personnes ayant commencé à travailler très jeunes.
L’âge minimum allant de 60 ans à 62 ans.

Concernant les personnes n’ayant pas cotisé le nombre d’années requises, cette possibilité de partir à la retraite avant l’âge légal demeure mais une décote est appliquée en fonction de l’âge de départ choisi et au prorata des trimestres effectués. Le taux minimum est de 35% au lieu de 50% et augmente au fur et à mesure que le prétendant à la retraite se rapproche de l’âge légal.

CONCERNANT LES PERSONNES HANDICAPEES.

La particularité concernant les personnes handicapées tient au fait que si leur handicap a été légalement reconnu, ces personnes pourront prendre leur retraite anticipée toujours dans la limite des 60, 62 ans mais bénéficieront du ‘’taux plein’’ même si le nombre de trimestres n’est pas atteint.

Le taux d’incapacité permanent pour pouvoir bénéficier de cette disposition doit être au minimum de 50% depuis la réforme de 2014.

Cette inaptitude doit avoir été reconnue par les médecins dépendant de la caisse de retraite, percevoir à ce titre une pension d’invalidité ou une allocation pour personne handicapée.

Il faut savoir que les personnes qui bénéficient d’une pension d’invalidité vont voir celle-ci automatiquement être remplacée par une pension de retraite calculé sur la base du ‘’taux plein’’ (50%) même si elles n’ont pas le nombre de trimestres requis.

Les personnes bénéficiant d’une telle pension mais pouvant exercer une profession peuvent refuser cette possibilité et continuer à travailler jusqu’à l’âge légal de la retraite ce qui leur donnera en fin de carrière des points supplémentaires.

Un accompagnement par un homme de loi spécialisé en la matière pourra faciliter l’obtention d’une telle reconnaissance.

** Cet article ne peut être assimilé à une consultation et ne doit être entendu que comme une source d’information générale.

© Copyright 2016 Maitre A. TANGY. Avocat et Notaire Cliquez ici

Commentaires Facebook