Qui suis-je exactement, un Juif israélien ?

Qui suis-je exactement, un Juif israélien ?

Qui suis-je exactement, Je vais avoir fait mon Alyah depuis bientôt 5 ans, et je me pose des questions sur mon moi.

Qui suis-je exactement ?

Je suis né juif tunisien et j’ai été élevé et j’ai vécu en tant que français juif puis en juif français et même souvent en tant que Juif tunisien français.

Pendant un demi siècle j’ai vécu une crise identitaire, Qui suis-je exactement ?

Sioniste génétique, je ne me suis jamais posé la question de mon avenir patriotique.

Mais j’ai toujours eu ce manque de racines profondes

Mes racines étaient elle tunisienne par mon lieu de naissance, Constantinoise par mon grand-père ou espagnole par l’origine de mon nom.

La recherche de mes racines

Pour simplifier mes recherches, j’ai commencé par faire allégeance de la nationalité tunisienne.

En rejetant cette nationalité, je pensais effacer cette partie de ma vie.

Téléchargez l’application “sarfatit” sur votre téléphone

Cliquez sur l’icône correspondant à votre téléphone

J’ai ensuite beaucoup travaillé avec l’Espagne.

J’ai trouvé les racines de mon nom Gozlan, qui vient du nom Gozal (même racine de Gonzales ou Goncalves) qu est devenu Gozlan en traversant la Méditerranée.

Avec des variantes orthographiques comme Ghozlan ou Gozland ou des variantes phonétiques comme Rezlanne.

J’ai vécu et travaillé en France

De culture et de langue française, je me suis intégré complètement à la France sans calcul.

De nationalité française depuis l’age de 14 ans. Je me suis marié en France, mes enfants sont nés en France.

Je me suis toujours considéré comme un français né à l’étranger.

Et j’ai toujours évolué comme un français de souche.

Ma position envers Israël

Après un premier voyage seul à l’age de 17 ans, en 1970, tout juste après la guerre des 6 jours. Je suis tombé amoureux d’Israël.

J’avais décidé que mes racines seraient Israël, et j’effectuais régulièrement des voyages pour ressentir profondément Israël.

Mes enfants ont fait leur Bar Mitsva au Kotel et tout était merveilleux.

Qui suis-je exactement

Mais je n’étais pas complètement en phase avec mon ressenti.

La Tunisie s’est réveillée en moi et j’ai décidé de retourner sur place, j’ai créé une société à Nabeul puis ensuite à Djerba et j’ai fait une Alyah boeing avec mes racines.

J’ai même été au tribunal pour récupérer ma nationalité tunisienne.

Le Printemps arabe m’a réveillé. Ce n’était pas ce que je voulais réellement.

Mon Alyah en 2014

Le jour de mes 60 ans, j’ai tournée définitivement la page avec mon passé humain.

J’ai renoué avec mon vrai passé, mon passé spirituel, le retour sur la vrai terre de mes ancêtres, la terre d’Israël.

Je travaille en Israël et en écrivant j’ai pu faire remonter, faire revivre mon âme juive.

Mon père me disait toujours, “Quand tu viens en Israël, tu gagnes 10 ans de vie”

Mon père avait raison, comme toujours, mais je crois que j’ai été plus loin encore, je vois Israël comme un enfant de 10 ans. Tout m’émerveille.

Israël me donne sans compter et je me donne à elle sans compter.

J’ai dîné cette semaine avec Avigor Liberman comme j’ai pris mon petit déjeuné avec Ayelet Shaked la semaine dernière.

Et je prends une citronnade avec des kabbalistes ou des rabbins très naturellement.

Mon âme israélienne

Ma recherche de l’âme d’Israël est complètement assouvie.

Le mot Miracle qui est pour beaucoup une simple expression, est pour moi une évidence réelle que je vis tous les jours.

J’essaye de partager mon expérience en écrivant mes ressentis tous les matins.

Et j’essaye de partager mon expérience

Qui suis-je exactement, je pense que je suis une âme d’un juif qui avait été expulsé d’Israël en 70 et qui est retourné 1900 ans après, en 1970.

J’ai faire mon Tikoun et je suis retourné dans tous les pays qui m’ont vu évoluer.

Et maintenant, j’ai retrouvé mes racines divines, Israël et j’ai réalisé le rêve de tous mes ancêtres qui ont inlassablement répété.

Si je t’oublie, Jérusalem, que ma main droite se dessèche !

Que ma langue s’attache à mon palais, si je ne me souviens de toi, si je ne fais de Jérusalem le principal sujet de ma joie !

Im esh’kachech, Yerushalaim, tishkach ye’mini

J’étais, je suis et je serais pour toujours un Juif Israélien

Téléchargez l’application “sarfatit” sur votre téléphone

Cliquez sur l’icône correspondant à votre téléphone

 

 

2019-08-15T10:03:11+00:00 août 15th, 2019|Categories: alyah Réalité, famille, France, Israel, jerusalem|0 Comments
Selectionner votre monnaie
ILS Shekel israélien
EUR Euro
%d blogueurs aiment cette page :