Putsch d’un trio d’officier en retraite

Un Putsch organisé par trois anciens généraux , trois anciens  chefs d’État Major de l’armée d’Israël , Benny Gantz, Gabi Ashkenazi, Moshe Ya’alon se sont coalisés au sein du parti Kahol Lavan, pour renverser le vainqueur de la droite israélienne, Benjamin Netanyahou chef du Likoud , le plus fort parti politique du Pays.

N’étant pas parvenus à leurs fins par la voie des urnes, ces ex officiers supérieurs  organisent un putsch politico-militaire en s’acoquinant de surcroît avec l’ancien ministre de la défense Avigdor Liberman

Leur objectif factieux est de faire adopter par la Knesset une loi interdisant à tout député  inculpé de former un gouvernement même si la constitution l’y autorise en lui accordant l’immunité.parlementaire. Cette loi censée être en principe générale ne vise que. Benjamin Netatayahou

Ils sont prêts à tout pour éliminer la droite, les partis religieux et leur chef BIBI, même si pour cela il faut avoir recours aux 16 voix des élus de la liste arabe qui n’attend que cela.

Ce faisant ils vont à l’encontre de la volonté du peuple

La girouette Liberman qui intervenait  sur tous les plateaux de télévision avant la troisième élection , avait pourtant déclaré être  fermement opposé à ce type de loi  et qu’il ne la voterait pas. Il a encore une fois « retourné sa veste »
Ceux là même  qui ne cessent de se prévaloir de la notion de  » démocratie » et de ses valeurs, la bafouent sans cesse de façon éhontée .

Le peuple (démos) a parlé, ils ne l’entendent pas .Ils s’en moquent . Leur objectif est seulement et surtout d’abattre BIBI

Un putsh avec un slogan, tout sauf Bibi

C’est ce qui fut leur seul slogan électoral . durant les trois derniers scrutins, et ils continuent à l’aboyer .

Le même slogan que celui des partis d’extrême gauche, le même que celui des ONG anti israéliennes, le même que celui des partis antisionistes, le même que celui des  partis anti religieux , le même que celui de ces 20 000 juifs israéliens qui ont voté pour les partis arabes. le même enfin que celui des élus des partis arabes unifiés

En écoutant ces députés arabes on constate sans se tromper, qu’ils se comportent comme les porte parole de Mahmoud Abbas  et de l’autorité palestinienne toute comme les porte-voix des chefs du Hamas à Gaza

Ces nouveaux élus de l’opposition arabe réagissent comme s’ils étaient les avocats des palestiniens  alors qu’Ils ne devraient représenter que les aspirations des citoyens arabes .d’Israël qui les ont désignés.

Le Professeur Shmuel Trigano qui a observé comme nous cette situation ubuesque a écrit un article qu’il intitule « L’intifada parlementaire entre à la Knesset »

Un putsch comme en Algérie

Tout cela réveille en, moi des souvenirs de déjà vu, de déjà connu . Cela  me ramène à ce qui s’est produit en Algérie en 1962. J’avais 20 ans alors . C’était le coup de force, orchestré à Alger  le 22 avril 1962  par les généraux Challe, Salan, Zeller et Jouhaud .  Ils  avaient organisé un véritable coup d’État, certes pour sauver l’Algérie française, mais aussi faire sauter le gouvernement

Je me souviens de la phrase historique, prononcée par le Général de Gaulle dans son discours télévisé .désignant « un quarteron de généraux en retraite félons« . Cette tirade est  restée  célèbre

Ici en Israël nous avons le même type  de quarteron Trois ex officiers Benny Gantz,Gabi Ashkenazi, Moshe Ya’alon et un ex ministre de la défense Avigdor Liberman.

Doit on décréter un état d’urgence

De Gaulle  avait alors proclamé  la mise en place de l’État d’Urgence et putsch fut avorté ..

Allons nous nous trouver en Israel dans ce cas de figure.

Risque t’on une révolution, un révolte du peuple de droite soucieux de conserver les valeurs de la démocratie, de la République, de la Loi.

La majorité du peuple juif ,est  prête à faire valoir la Vérité, la primauté du judaïsme et à exprimer son soutien indéfectible  à l’homme d’État qu’ils ont élu et qu’ils veulent voir gouverner le pays comme c’est son droit légitime..

Les différents scrutins ont montré que la société israélienne est divisée en deux blocs importants ,

Droite, Gauche, ou plutôt  sionistes religieux et sionistes « hilonim » voire  néo sionistes

De mon point de vue la situation est inquiétante, Elle risque d’être explosive .

Bibi va t’il pouvoir se maintenir, Rien n’est moins sûr.

La justice en Israel

Inculpé ne veut pas dire condamné, Je reste convaincu qu’il sera blanchi de tous les procès qui lui sont imposés.

Manifestement la présomption d’innocence lui est injustement refusée .

Les complotistes continuent de manœuvrer contre lui  en usant de leurs nouveaux mandats à la Knesset

Le sort d’Israël est désormais entre les mains de la toute puissante Cour Suprême , cette autorité aux pouvoirs exorbitants .

Ces trois scrutins ont révélé les dysfonctionnements politico-administratifs et judiciaires autant que policiers qui gèrent ce pays.

Il faudra que les futurs dirigeants et des juristes éminents compétents en matière de droit constitutionnel s’attèlent à modifier les trois piliers de la démocratie au sens propre du terme .

L’exécutif, le législatif et le judiciaire et même le policier

Tout cela plaide pour qu’Israël abandonne le modèle britannique et se dote enfin d’une Constitution à la Française.

C’est la condition « sine qua non » de la survie de l’État juif et de sa démocratie

Sammy Ghozlan

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.