Your search results

Le progrom de Constantine

Posted by marc on 9 août 2017
| 0

Le pogrom de Constantine.

On dit que l’histoire se répète, en tout cas une chose est sure l’antisémitisme se répète.

Je voudrais faire un parallèle entre la situation des juifs en Algérie Française en 1934 et celle des juifs de France aujourd’hui en 2017.

Que représente le “Juif” pour la France

Après les émeutes anti juive de 1934 à Constantine un un officiel déclarait : « Mieux valait supporter stoïquement le massacre de quelques juifs, que de risquer, par une intervention intempestive, une émeute possible. 

Après le meurtre se Sarah Halimi, la présidente de la Commission nationale consultative sur les droits de l’Homme du gouvernement français déclarait  ” Je suis favorable à un débat portant sur une éventuelle minimisation de la part des autorités de l’antisémitisme et des crimes de haine.”

Pour ne pas influencer l’élection présidentielle, il est préférable de ne pas polémiquer sur l’assassinat d’une juive pour éviter des émeutes possible.

Etrange répétition de l’histoire, la France, pays de droit de l’homme, ayant comme slogan, Liberté, Egalité, Fraternité, préfère sacrifier ses Juifs pour éviter un mouvement social.

Pays des droits de l’homme, pas des Juifs. Liberté, Égalité, Fraternité sauf pour les Juifs.

Heureux comme D.ieu en France, slogan pour apprivoiser les Juifs.

La France antisémite de 1934, avec Drumont en chef d’orchestre et avec un gouvernement ou Pétain va vendre la France aux allemands, avec comme excuses les vie des Juifs ou une paix sociale.

Le progrom de Constantine

25 morts juifs, dont dont 6 femmes et 4 bébés, et plusieurs dizaines de blessés.Des dégâts matériels s’élèvent à plus de 150 millions de francs Poincaré de l’époque. Le slogan de la révolte ” Tout le mal vient des Juifs , c’est le juif qu’il faut abattre”

Les autorités française ont laissé faire les émeutes arabes.

Étrangement, le gouverneur général ne se trouvait pas à Alger au moment des émeutes anti juives, tandis que le commissaire central avait quitté Constantine la veille des événements. Ajouté à cela le retard de la police, ce désordre a donné une sorte de « feu vert » aux manifestants pour redoubler de violence.

Étrange parallèle avec Sarah Halimi, ou la police était présente mais n’a pas voulu intervenir. Le “Malade mental” a pu torturer Sarah en psalmodiant des sourates du coran et en criant Allah Akbar  et a pu après plusieurs heures de souffrance la défenestrer dans l’indifférence générale, sans être inquiété par la police qui était présente sur place.

L’assassin se trouve dans un hôpital , visité par sa famille, dans la plus grande sécurité et tranquillité

La vie d’un assassin musulman, tueur présumé bien sur,  a plus de valeur que la vie d’une femme Juive âgée d’une soixantaine d’années, mère de trois enfants et médecin retraitée.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

  • 4,13
    EUR –0,41%
    3,51
    USD –0,19%