Premiers résultats des élections de mars

Premiers résultats des élections de mars, ce ne sont que des résultats partiels qui peuvent évoluer dans tous les sens.

Mais je vais essayer de faire une projection avec ces résultats.

Premier résultat important, c’est la baisse du nombre d’électeurs qui ont voté. Baisse qui a surtout couté des voix aux grands partis comme le Likoud ou Yesh Atid.

Baisse généralement due à une lassitude des électeurs qui, après 3 votes inutiles, ont refusé de remplir leur devoir électoral.

Une cinquième élection serait mal vue par les israéliens, les faiseurs de roi risquent de tout perdre.

Le dernier en date, Lieberman, n’existe encore que grâce a ses fidèles électeurs inconditionnels russes, sinon il aurait disparu.

Comment vont être analysés ces premiers résultats.

Tous ces résultats seront analysés d’une façon binaire malgré le nombre important de partis.

La première option analytique est les pro-Bibi et les anti-Bibi.

Aujourd’hui le bloc des pro-Bibi aurait 60 à 61 sièges, donc une majorité instable.

La deuxième option est une grande victoire des partis de droite face à la gauche.

Bibi, avec tous les partis de droite, serait largement majoritaire.

« Citoyens d’Israël, merci! Vous avez donné une immense victoire à la droite et au Likud sous ma direction. (…) Il est évident qu’une majorité écrasante de citoyens israéliens sont de droite et veulent un gouvernement de droite, fort et stable », a tweeté M. Netanyahu.

Premiers résultats le lendemain des élections.

Avec les 30 sièges accordés, le Likoud est un peu en baisse par rapport aux élections précédentes mais reste largement en tête devant Yair Lapid.

Yair Lapid a dû être déçu avec seulement 16 sièges prévus malgré des sondages beaucoup plus importants.

La liste unifiée arabe perd aussi quelques sièges, surement à cause de la séparation du parti arabe Ram, qui lui n’est pas sûr d’atteindre le minimum pour être représenté.

Par contre beaucoup d’arabes ont choisi de voter directement Bibi, car ils n’ont plus confiance en la liste unifiée et préfèrent Bibi qui a réussi a faire la paix avec d’autres pays arabes.

Un autre déçu, c’est Gideon Saar, transfuge du Likoud qui pensait être le dauphin naturel de Bibi.

Beaucoup de députés, comme  Sharren Haskel qui était en bout de liste,  avaient choisi de rejoindre Gideon Saar pour être réélus et vont maintenant rejoindre le Likoud à nouveau.

Quant à Gideon Saar lui-même, n’a plus aucun poids dans une éventuelle coalition avec Yair Lapid comme premier ministre.

Il n’aurait pas d’autre solution que de retourner au Likoud, ce n’est qu’une question d’amour propre maintenant.

Il reste Naftali Bennet, avec seulement 7 sièges, qui risque de manquer à Netanyahou.

Il va surement négocier un ministère important pour rejoindre la coalition.

Il connait bien Netanyahou, et doit connaitre les limites de la négociation.

N’est pas faiseur de roi qui veut, Lieberman l’a compris et ne survit que grâce à sa communauté russe, Bennet n’a pas d’autre choix que Bibi.

Il reste le parti arabe Ram, si il est éligible, il donnera ses voix à Bibi qui sera majoritaire.

Yair Lapid premier ministre

Sa coalition est invivable, elle n’est unie que par la volonté de remplacer Bibi.

Si Bibi n’est plus la, sa majorité va éclater et le pays ne sera pas gérable par lui.

Yair Lapid n’est pas la solution pour Israel.

Conclusion

Rien n’est encore joué après ces premiers résultats.

Mais je pense que Bibi a suffisamment d’expérience et n’a plus rien a perdre pour garder son poste de “Roch Hamemchala”.

Wait and see!