Je ne voulais plus parler d’antisémitisme

Et les évènements font que je n’arrête pas de parler d’antisémitisme.

Mais tout s’enchaine en ce moment contre les juifs.

Je pense que rien a fondamentalement changé, c’est seulement la parole qui s’est libéré.

Les Gilets jaunes et l’antisémitisme.

Je ne pense pas qu’à l’origine, ni même fondamentalement les gilets jaunes sont plus antisémites que le reste de la population française.

La cause est juste, mais le manque de leader fait que les débordements sont inévitables.

Au début , ce fut les casseurs qui se sont fait remarquer. Qui ont vandalisé Paris et ses monuments symboliques comme l’Arc de Triomphe.

Et aujourd’hui, ce sont les antisémites qui viennent salir les gilets jaunes.

Ceux qui ont insultés Alain Finkielkraut, n’ont rien à voir avec les gilets jaunes, ce ne sont que des fachos ou des musulmans haineux qui n’ont que de la haine envers les juifs  comme programmation génétique et qui ne font que répéter bêtement les leçons apprises pendant leur lavage de cerveau.

Un bon juif est un juif mort

Une phrase reprise par beaucoup et qui explique en grande partie l’antisémitisme d’aujourd’hui comme d’hier.

Les marches blanches sont en principe dédiées aux personnes décédées.

Une marche blanche contre l’antisémitisme voudrait dire que les juifs sont considérés comme mort, donc on fait une marche blanche.

Les juifs ne sont pas morts, c’est leur volonté de disparaitre qui est mise en avant.

Ce n’est pas parce que certains juifs vont défiler, qu’ils sont vivant.

Ils vont simplement cautionner  les biens pensant en les confortant dans leur passivité.

Les juifs de France se font tuer comme des moutons et continuent à vivre comme si rien n’était.

Ils se croient protégés dans leurs bunkers qui leur servent d’école ou de synagogue.

Ils se croient protégés dans leur quartiers qui vont ressembler de plus en plus a des ghettos, avec des couvre feux.

Il ne s’agit pas de fuir, seulement d’être réaliste, de se rappeler.

Il n’y a pas si longtemps, les juifs séfarades ont du quitter la Tunisie, l’Algérie ou le Maroc. Ont-ils fuit?

Il n’y a pas si longtemps, les juifs ashkénazes ont du quitter les pays d’Europe de l’Est. 6 millions n’y croyaient pas.

Il n’y a pas si longtemps, les juifs d’URSS ont quittés leur pays d’origine.

Alors pourquoi les juifs français seraient différents ?

Chaque homme est responsable de ses proches choix, et seul en subira les conséquences.
Proverbe juif

Menahem Begin nous avait donné la solution de tous ces problèmes

Alors, oui, nous avons bouclé la boucle, et avec l’aide de Dieu, avec la renaissance de l’État souverain d’Israël, nous avons finalement brisé le cercle de l’histoire : plus de destructions, plus de défaites, et plus d’oppression – seule la liberté juive, avec honneur et dignité.

 

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.