Plateau du Golan, le miracle de Pourim

Une fête de Pourim sans miracles ce n’est pas une Pourim.

Pour la première fois n secrétaire débat américain, Mike Pompeo, est allé se recueillir sur le Kotel avec Bibi Netanyahou.

L’année israélienne a été miraculeuse

Après l’ouverture de l’Ambassade américaine à Jérusalem et les sanctions économiques envers l’Iran.

L’Iran qui avoue aujourd’hui qu’il est en grandes difficultés économiques

La cerise sur le gâteau, c’est aujourd’hui, la reconnaissance du Plateau du Golan comme territoire israélien.

Le plateau du Golan

Avant 1967, les syriens, sur le Plateau du Golan,  dominaient la vallée de Tibériade et tiraient a vue sur les israéliens qui passaient ou qui cultivaient autour du lac.

Depuis que les israéliens ont pris ce plateau, la paix est revenue sur toute cette région qui est devenu un havre de paix.

La guerre qui déchire la Syrie, rend obsolète toute demande de reconnaissance de ce territoire.

Les seuls habitants du Plateau du Golan, les Druzes, qui sont restés sur place, sont devenu des vrais israéliens.

Il n’est aucune question pour eux de retourner en Syrie, ils font leur service militaire comme chaque israélien, parlent l’hébreu et reçoivent souvent les israéliens en louant leurs appartements avec RBandB.

Il n’y a en plus aucun palestinien pour réclamer ce territoire.

Si nos articles vous intéressent

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone

Quel sera le prix à payer

Donald Trump est un homme d’affaires et n’a pas dans ses habitudes de faire des cadeaux gratuitement

Son deal du siècle, attendu après les élections, va devoir obliger Israel à faire des concessions.

Mais je pense que tout se passera bien, car Mahmoud Abbas a prévenu qu’il n’accepterait rien venant de la part de Donald Trump.

Le Deal du Siècle

Rien n’est officiel, mais beaucoup de bruits courent.

L’Arabie Saoudite serai prête à céder du territoire à la Jordanie en échange elle céderait des terres aux palestiniens qui accepteraient d’abandonner la place des implantations

Autre bruit, ce serait l’Égypte qui cèderait une partie de son territoire pour agrandir la surface de Gaza, avec comme seule exigence, le désarmement de la bande.

Si les palestiniens étaient intelligents, ils devraient accepter.

Mais la cupidité des dirigeants va surement faire capoter tous les projets

Si nos articles vous intéressent

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone