Oneg Shabbat je vais cuisiner une pkaïla

Je suis un homme parfait, et je prends plaisir à cuisiner pour Shabbat.

La pkaïla est un plat traditionnel juif tunisien, qui est consommé surtout les jours de fête comme Rosh Hashana par exemple.

La légende dit que les cohanim, à la destruction du premier temple sont arrivé a Djerba, auraient construit la Grhiba avec une pierre du Temple détruit et avaient emmené leur plat principal, mentionné dans le Talmud , à base de haricots et d’épinards

Mais aujourd’hui, c’est un plat que je cuisine souvent pour Shabbat.

A première vue, ce plat, de couleur noir n’est pas très appétissant.

L’autre jour, ma fille m’a dit: « Nous on aime la pkaila parce qu’on l’a toujours mangée, mais es ce vraiment bon ? »

La plus belle réponse lui a été donné par ma compagne, qui est russe ashkenaze et qui lui a confirmé que c’était excellent.

La pkaïla dans le Talmud

Raison pour laquelle chez les juifs d’origines tunisiennes, djerbiennes et tripolitaines, le soir de Rosh ha-Shana plus que les autres soirs, on consommera le plat appelé tavshil shel téradine ou silka dans le talmud appelé plus communément pkaïla.

Recette de la pkaïla

[su_youtube_advanced url= »https://youtu.be/nBLfNqAVmJM » rel= »no » theme= »light »]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.