Nuit agitée à la frontière syrienne

La tension entre l’Iran et Israel monte tous les jours un peu plus.

La décision prise hier par Donald Trump de rejeter l’accord conclu par son prédécesseur Hussein Obama au sujet de la recherche nucléaire par l’Iran.

Israel a bombardé cette nuit des dépôts de missiles et d’armes iraniennes dans la banlieue de Damas, ainsi qu’un convoie d’armes en direction de la zone.

[su_youtube_advanced url= »https://youtu.be/KFqVDgK49aA » rel= »no » theme= »light »]

Il semble aussi que des missiles iraniens étaient prêt a être lancé.

Comme d’habitude, l’armée russe, pourtant alliée des iraniens n’a pas réagis.

Bibi Netanyahou a pris l’avion ce matin pour Moscou pour rencontrer Vladimir Poutine.

Leurs discutions, sans aucun doute, seront en rapport avec les évènements sur le sol syrien, et la coordination entre l’aviation russe et l’aviation israélienne, pour éviter d’éventuels incidents entre les deux pays.

Les russes qui veulent simplement s’implanter en Méditerranée et qui ne supportent plus l’agressivité iranienne dans la région.

La Russie  et Israel.

Les rapports entre Poutine et Netanyahou et Poutine et Lieberman qui est russe sont plus franc que les rapports entre Poutine et Rohani, pourtant son alliée théorique, mais qui est truffé de mensonges.

Il y a un accord tacite de non agression entre Israel et la Russie dans la région, car aucun des deux pays ne veux d’affrontements, directs ou indirects, car les deux pays n’ont rien a gagner et surtout beaucoup à perdre en cas de confrontation.

La Russie et l’Iran

L’Iran est la Russie n’ont aucune raison idéologique de s’allier, L’ayatollah Khomeini considérait que l’islam était incompatible avec les idéaux communistes de l’Union soviétique. Les deux pays cherchent à contenir les activités des islamistes sunnites et l’influence politique des États-Unis en Asie centrale.

C’est une alliance contre-nature, qui fait que sur le sol syrien, les russes ne réagissent pas aux bombardements israéliens, comme cette nuit agitée à la frontière syrienne.

L’Iran et Israel.

Les données sont simples.

L’Iran s’est installée en Syrie dans le seul but d’avoir une frontière directe avec Israel afin de l’attaquer et de l’anéantir.

Israel ne veut absolument pas d’Iran à ses frontières et ne laissera pas l’armée iranienne s’installer à ses portes et le montre bien en détruisant les bases iraniennes dès qu’elles deviennent dangereuses pour sa sécurité.

La seule crainte d’Israël envers l’Iran,

Après avoir essuyé plusieurs pertes humaines et plusieurs bases détruites sans riposter, Israel a peur d’une attaque « suicide » ou n’ayant plus rien a perdre, les Iraniens décident de faire une action suffisamment dangereuse qui pourrait déboucher sur une guerre plus violente.

La Russie doit-elle choisir

La Russie doit-elle choisir entre l’Iran est Israel ?

En cas de guerre violente, les risques de dommage collatéraux risques d’affecter l’armée russe. Netanyahou est déjà sur place pour en parler avec Poutine.

Et Poutine ne pourra pas être neutre et devra choisir entre l’Iran et Israel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.