Nous avons aussi été  des réfugiés

Nous avons aussi été  des réfugiés depuis près de 2000 ans.

Nous furent reçus, tolérés, acceptés  mais toujours par intérêt et pour un temps limité.

Israel nation des réfugiés

“La Shoah, qui a englouti des millions de Juifs en Europe, a démontré une fois encore l’urgence de la reconstitution d’un État qui résoudrait le problème des Juifs sans patrie en ouvrant ses portes à tous les Juifs et en élevant le peuple juif à un niveau d’égalité dans la famille des nations. David Ben Gourion

Ne croyez surtout pas que l’ONU a voté la création de l’état d’Israël par amour pour le peuple juif.

Même les États-Unis, nos alliés d’aujourd’hui, avaient fait des restrictions à l’immigration des juifs et limitaient strictement le nombre de réfugiés.

De nombreux pays européens fermèrent leurs frontières à l’immigration, sauf heureusement pour beaucoup, la France.

Comment sortir les réfugiés.

La brigade juive, créée en 1944 , travailla avec d’anciens résistants à l’organisation de la Brihah (littéralement, l’“évasion”),

Ils organisèrent l’exode de 250 000 réfugiés Juifs à travers les frontières fermées d’Europe vers la côte pour tenter d’embarquer pour la Palestine.

En 1947, les Britanniques arraisonnèrent ainsi l’Exodus 1947 dans le port de Haïfa. Les 4 500 survivants de la Shoah qui étaient à son bord furent envoyés en Allemagne sur des navires britanniques.

50.000 réfugiés juifs furent internés dans des camps de détention à Chypre (lieu de naissance de Mike Brant)

L’internement des réfugiés Juifs — dont de nombreux survivants de la Shoah — retourna l’opinion mondiale contre la politique britannique en Palestine.

Le rapport de la Commission anglo-américaine d’enquête de janvier 1946 conduisit le président américain Harry Truman à faire pression sur la Grande-Bretagne

Il voulait que 100 000 réfugiés juifs soient admis en Palestine.

Personne ne voulait des Juifs.

Personne ne voulait des Juifs et le gouvernement britannique décida de soumettre le problème de la Palestine aux Nations Unies (ONU).

Lors d’une session spéciale le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations Unies vota la partition en deux nouveaux États, l’un juif et l’autre arabe,

Une recommandation que les dirigeants juifs acceptèrent mais que les Arabes rejetèrent.

Les Juifs étaient un problème pour le monde et certains pensaient que les arabes finiraient le travail en les éliminant.

Dès le retrait des forces armées britanniques en Palestine au début avril 1948, les dirigeants sionistes créèrent un État juif moderne.

Le 10 mai 1948, David Ben-Gourion, le président de l’Organisation juive pour la Palestine, annonça la création de l’État d’Israël.

L’État nation des juifs avait enfin vu le jour.

Nous n’avons jamais été un état soutenu par l’ONU.

Les survivants de la Shoah qui venaient des camps de personnes déplacées en Europe et des camps de détention de Chypre furent les premiers à être accueillis en Israël.

Ce n’étaient plus des réfugiés, mais des hommes et des femmes libres et prêts à défendre chèrement leur liberté. Notre Liberté.

Aucun soutien des nations, les armes arrivaient par la Corse, car la France ne voulait pas aider directement Israel.

74 après nous sommes devenus la Lumière des Nations, par la force de notre volonté de survivre et de vivre libres sur notre terre.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.