Nili, l’ancêtre du Mossad et la Shoah

Nili, c’est l’acronyme de Netzah Israël Lo Yeshaker qui signifie « L’éternité d’Israël ne mentira pas ». Nili est le premier réseau d’espionnage de Palestine, ancêtre du Mossad.

Phrase tiré du Livre de Samuel (15-29) qui était un prophète et un chef guerrier d’Israël.

Israel n’a pas été créé en 1948

Nous fêtons les 100 ans de la première guerre mondiale, mais ce n’était pas qu’une guerre entre la France et l’Allemagne, c’était surtout une guerre mondiale et les Anglais qui étaient en Égypte voulaient casser l’Empire Ottoman qui s’était allié aux Allemands.

La peur des Palestiniens (la Palestine étaient une province juive de l’Empire Ottoman) étaient que les Turcs, qui avaient éliminés, tués , massacrés tous les Arméniens de leur empire, s’en prennent maintenant aux Juifs.

La Shoah était déjà dans les gènes du monde antisémite dont les Allemands et les Turcs étaient déjà les précurseurs.

On peut comprendre l’alliance plus tard entre Hitler et le Mufti de Jérusalem qui était l’oncle de Yasser Arafat.

Nili, réseau d’espionnage, l’ancêtre du Mossad

Nili a été créé en 1915. Le but principal de Nili était de se mettre au service des Anglais pour espionner les Turcs de l’Empire Ottoman.

Nili a été dirigé par la famille Aaronsohn composée de Aaron, sa fille Sarah et son frère Alexander. Ils étaient nés et habitaient dans de Yishouv de Zirkhon Yaakov, fondé le 6 décembre 1882 par les “Amants de Sion” ainsi que d’autres personnes dont Avshalom Feinberg, Yossef Lishansky et Naaman Belkind.

Sarah, qui s’était mariée et qui vivaient en Turquie avait été témoin du massacre des Arméniens. Elle est persuadée que les Juifs seront la prochaine cible et que seule une victoire britannique peut sauver les Juifs de l’Empire Ottoman.

Sarah était la principale responsable du réseau Nili , elle parlait L’hébreu, le Yiddish, le Turc, le Français, l’Anglais et l’Arabe.( elle n’a que 24 ans)

Elle va travailler auprès des Anglais en leur faisant passer des messages sur les positions et les activités turcs de la région.

Le frère de Sarah, Aaron, qui était un éminent botaniste ( il avait redécouvert le blé de Palestine, le blé sauvage, mère du blé) avait été autorisé par les Turcs  à sillonner le pays qui avait été dévasté par une invasion de sauterelles pour résoudre ce problème.

Ils se servirent de cette autorisation pour renseigner “la perfide Albion” car elle n’a pas su récompenser ses alliés palestiniens, parce que Juifs car l’autre espion  Anglais de l’époque étaient Lawrence d’Arabie qui voulait rallier la cause arabe à l’Angleterre.

La fin de Sarah Aaronshon

Malheureusement , un des pigeons voyageurs de Nili avait été intercepté par les Turcs et Sarah fut interceptée et torturée par les Turcs.

Elle s’est suicidé pour ne pas dénoncer son réseau en se tirant une balle. Elle est morte après 4 jours d’agonie.

On l’a surnomme la “Jeanne d’Arc Juive

Sa maison est toujours visible dans la ville de Zirkhon Yaakov.

Personnellement je trouve que Sarah Aaronshon ressemble physiquement à Simone Veil, autre héroïne juive rescapée de la Shoah

Marc Élie Gozlan

12 novembre 2018