L’Étoile jaune, symbole de l’antisémitisme

L’Étoile jaune a été le signe distinctif imposé aux Juifs par le nazisme, symbole de l’antisémitisme mondial.

Mais malheureusement l’antisémitisme a toujours existé en Europe, et déjà au Moyen Age, L’Étoile jaune avait un ancêtre.

La Rouelle, L’Étoile jaune du Moyen-Age

La rouelle, ou la roue, est une petite pièce d’étoffe dont le port ostensible a été imposé aux juifs comme signe vestimentaire distinctif par les autorités civiles. Découpée en anneau, elle symboliserait les 30 deniers de Judas selon l’interprétation traditionnelle. Elle peut aussi symboliser l’hostie que les juifs rejetaient.

La première apparition de la rouelle débute en 1119, mais sa mise en pratique s’officialise après le Concile de Latran en 1215 qui va définir les pourtours de la chrétienté.

Il ne fallait absolument pas que les chrétiens se mélangent aux  Juifs qui devaient être marqués de signes distinctifs.

Malheureusement, pour la petite histoire, c’est un Juif converti, baptisé Paul Chrétien, qui a réussi à convaincre Saint Louis d’imposer l’usage de la rouelle à tous les Juifs.

D’autres contraintes sont soumises aux Juifs de l’époque en complément d’un habit distinctif, comme l’usure excessive, de proférer des blasphèmes ou de l’interdiction d’accès aux charges publiques.

Le port de la rouelle, ancêtre de l’Étoile jaune, est imposé a tous les Juifs à partir de 13 ans pour les garçons et de 12 ans pour les filles, age adulte dans la religion juive.

Avant l’ “Étoile jaune”

Le début de la différenciation commença en 888 en Tunisie, à Kairouan exactement.

Le cadi Ahmed ben Tâlib oblige les dhimmis de Kairouan à porter sur l’épaule un morceau d’étoffe de couleur blanche portant l’image d’un singe pour les juifs et celle d’un porc pour les chrétiens ; ils sont tenus d’accrocher les mêmes images sur leurs portes.

Des signes distinctifs ont été imposés à tous les juifs du Maghreb qui étaient des “Dhimmis” corvéable à merci par la population arabe.

Les Juifs étaient habillés de façon différente des populations locales, et les premiers français qui avaient colonisé l’Algérie le remarquaient.

Les Arabes avaient imposé aux Israélites des signes distinctifs : la calotte noire entourée d’un simple mouchoir et jamais d’un turban ; le burnous bleu et les souliers déchaussés étaient les marques humiliantes par lesquelles on distinguait les Juifs

Une grande partie des Juifs avait conservé ces vêtements honteux, restes déshonorants d’une époque d’esclavage et d’opprobre !

L’Antisémitisme à travers l’Europe

Après le concile de Latran, l’Antisémitisme va se généraliser à travers l’Europe toute entière, car il fallait absolument différencier les Chrétiens des Juifs.

Ils devaient empêcher les mariages mixtes entre les deux communautés sauf si le Juif se convertissait au christianisme.

Cette obligation de cohabiter va se caractériser aussi par la création des premiers ghettos.

En 1516, la création du Ghetto de Venise, ou les Juifs devaient porter une rouelle, un chapeau rouge pointu à bord relevé et une ceinture à frange.

A la suite de l’inquisition, les juifs chassés se sont regroupés dans l’Est de l’Europe et les ghettos se sont appelés Shtetl, où les juifs se parquaient et se différenciaient par leurs vêtements.

Pourquoi l’Étoile était jaune.

Le jaune était le symbole de la fausseté, la félonie, le mensonge comme celui de Judas, le félon par excellence.

Par conséquent le jaune safran a été choisi pour la couleur de l’Étoile, car le jaune d’or est valorisé.

Dans le langage des fleurs, les roses jaunes symbolisent l’infidélité et la trahison.

L’Étoile jaune reste et restera un signe infamant de l’antisémitisme européen que certains tentent de vulgariser pour lui enlever sa symbolique.