Let my poeple go

Laisse partir mon peuple, c’est les paroles que Moise a dit à Pharaon pour qu’il laisse sortir tous les hébreux esclave depuis plus de 200 ans et à son service.

Il a fallut les 10 plaies sur l’Égypte pour que Pharaon accepte de nous laisser partir.

Depuis que je vis en Israel, la fête de Pessah a un autre sens pour moi, je la vis mieux et pleinement

Voici le pain de misère que nos pères mangèrent en Égypte. Que celui qui a faim vienne et mange ; que celui qui est dans le besoin vienne et conduise le Sédère de Pessa’h. Cette année nous sommes ici ; l’an prochain en Terre d’Israël. Cette année nous sommes esclaves ; l’an prochain puissions-nous être libres.

En Israel, on côtoie les miracles tous les jours, demandez à un olé si des portes ne se sont pas ouvertes quand ils en ont eu besoin. Il faut savoir voir pour le vivre. Aujourd’hui, a la veille de ses 70 ans, Israel, malgré sa taille minuscule est devenue une des 5 plus grande puissance au monde, puissance militaire comme puissance financière.

Sache bien que tes descendants seront des étrangers sur une terre qui n’est pas la leur, on les asservira et les fera souffrir, pendant quatre cents ans. Mais Je jugerai aussi la nation qu’ils serviront, puis ils sortiront avec une grande richesse. »

Depuis des millénaires, Israel a vécu sous le joug des grandes puissances qui ont toujours voulu la détruire, mais nous sommes toujours la et encore plus fort

Car ce n’est pas qu’un seul qui s’est levé contre nous pour nous détruire, mais, dans chaque génération, ils se lèvent contre nous pour nous détruire ; et le Saint, béni soit-Il, nous sauve de leur main !

Israel à 70 ans et nous sommes devenus plus nombreux et plus fort qu’avant la Shoah

« Tes pères descendirent en Égypte (au nombre de) soixante-dix personnes, et, à présent, L’Éternel, ton Dieu, t’a fait aussi nombreux que les étoiles du ciel….Et les Enfants d’Israël fructifièrent et pullulèrent, ils se multiplièrent et devinrent très, très puissants, et le pays en fut rempli »

La hagadah est un livre vivant, que l’on peut encore lire et vivre de nos jours.

Vivre Pessah en Israel est la finalité du peuple d’Israël et pour tous ceux qui vivent en galout, je ne peux que vous souhaiter

L’an prochain à Jérusalem