Les Palestiniens,, Mythe ou Réalité

Les Palestiniens,, Mythe ou Réalité, c’est déjà la première question qu’il faut se poser.

La Palestine revendiquée par les dits palestiniens, existe-t-elle ?

Pourquoi l’ONU en fait son Cheval de bataille ?

Petite histoire du mot Palestine

La Palestine de Syrie apparait au 5ème siècle avant notre ère, dans les récit d’Hérodote.

Après la révolte de Bar Khoba, en 135, l’Empereur Adrien débaptise « La Provincia Judea » et l’inclut dans « la Syria Palaestina »

Cette province s’appelle alors « Palestine » dans le cadre du nettoyage ethnique, l’élimination de toute trace juive de la région.

Ce nom va perdurer pendant des siècles, comme l’occupation de la région par tous les conquérants de cette terre tant disputée.

En 1917, le dernier conquérant, l’Empire Ottoman » est défait et la Palestine est partagée entre Français et Anglais avec l’accord Sykes-Picot.

La province de Palestine n’a jamais été autonome depuis le départ des Juifs en 135 jusqu’à leur retour en 1948.

Selon l’historien palestinien Muhammad Y. Mouslih, durant les 400 ans de domination ottomane (1517-1917), et avant le mandat britannique, « il n’y avait aucune entité politique appelée Palestine »

Pourquoi l’a-t-on appelé Palestine

Ce nom vient de l’Empereur Hadrien, qui après avoir vaincu et expulsé les juifs de leurs terre, nomma cette région Palestine, qui viens de Philistin, les plus grands ennemis d’Israël.

Les Philistins, ou « Peuple de la mer » veut dire « Envahisseurs ». Ils étaient installés dans la région de Gaza, jusqu’à Ashdod.

La Palestine, n’a pu être arabe, car les arabes ne prononcent pas le « P ». Ils l’appellent « Filistine »

Que demandent les palestiniens aujourd’hui

Les dits palestiniens d’aujourd’hui occultent la présence millénaire juive de la région. Mahmoud Abbas le confirme dans un de ses discours

« Ma patrie palestinienne a une très longue histoire. Elle est un phare pour tous les peuples ; nos origines proviennent du peuple cananéen, qui a vécu il y a 3 500 ans. Notre pays, existe depuis des milliers d’années, depuis la première communauté agricole de l’Histoire humaine à Jéricho, et de la plus ancienne ville, Jérusalem. C’est aussi Hébron, celle de notre patriarche Ibrahim, ainsi que Bethléem, la ville de la nativité de Jésus. »

Personne n’a rappelé à Mahmoud Abbas l’existence du peuple juif sur sa Terre ancestrale.

Le but d’Hadrien était de rayer la Judée de la carte et d’y réduire à néant toute connexion de l’Histoire avec les Juifs.

Ce déni par les Palestiniens des racines des Bné Israël se poursuit malheureusement jusqu’à nos jours.

Le but des palestiniens n’est pas de créer un état aux cotés d’Israël, mais de créer un état à la place d’Israël.

La réalité palestinienne

L’état palestinien existe de fait avec Gaza, qui est entièrement et exclusivement gérée par des palestiniens.

Les dits palestiniens des territoires libérés en 1967 auraient dû,  soit rejoindre Gaza, soit intégrer la Jordanie qui est aussi un état palestinien.

La réalité palestinienne des territoires est double.

La première est que cette population élevée dans une réalité israélienne refuse de retourner sous une domination arriérée arabe.

La deuxième est une administration corrompue qui s’enrichit au dépend de son peuple et le maintient dans une folle espérance d’un  » retour » en Israel.

Les palestiniens qui ont systématiquement refusé toute solution pacifique préfèrent rester dans ce statu-quo, pour profiter de l’aide internationale.

Avec cette politique, ces palestiniens ont perdu toute crédibilité, même auprès de leurs « frères arabes »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.