Your search results

Les journalistes et l’élection

Posted by marc on 21 mars 2017
| 0

Les journalistes et l’élection

Un débat important a eu lieu avec 5 candidats pour l’élection présidentielle française.

Une élection présidentielle que lesdits journalistes ont manipulés depuis le début.

En effet, en cherchant des “affaires” sur tous les candidats, ils ont enlevés toute crédibilité politique à chacun des candidats. Depuis plusieurs mois, aucun président potentiel n’a peu exposer sereinement son programme.

Nos candidats n’étaient pas des ” présumés coupables” comme peuvent être qualifiés des terroristes pris en flagrant délit mais des “coupables évidents” avant même d’être jugés.

Le besoin absolu de faire de l’audience ou de vendre du papier, enlève toute crédibilité à la fonction du “journaliste” dont la “rubrique du chien écrasé” devient la principale information de la journée.

Pourquoi cette désinformation.

Aujourd’hui, n’importe quel humain sur terre peut devenir journaliste en commentant ou en filmant immédiatement et sans filtres, des faits en étant présent sur les lieux de l’info.

De ce fait, le journaliste professionnel a toujours un temps de retard sur cet info, et se sent obliger de détourner les images pour le rendre audible par ses lecteurs, par des commentaires orientés.

Sa seule manière d’exister est de créer le buzz par des infos ou commentaires créant la polémique. Non pour expliquer les faits mais pour mettre en valeur son journal et pour être repris par d’autres journaux.

L’exemple type du journaliste devenu célèbre par ses buzz et ses informations orientés et souvent mensongère est Edwy Plenel et son journal Médiapart qui se distingue et qui existe que par ses affaires. C’est l’équivalent de Ici-Paris ou France-Dimanche de ma jeunesse ou par les magazines people de nos jours comme Voici, Closer ou Publiv.

Revenons au débat.

Comme prévu, aucun des concurrents n’a eu l’envergure du futur président français. Qui est quand même la cinquième puissance mondiale. Et qui devra nous défendre dans le concert mouvementé d’un monde en pleine mutation.

Les supers puissances militaires qui essayent de retrouver leurs places avec Poutine et Trump qui dirigent avec la seule volonté de redonner le lustre d’antan à leur pays. Une Chine qui redéfini sa politique commerciale pour donner une image innovante et créatrice a son économie (les accords signés hier avec Netanyahou). Et l’islam qui s’autodétruit et qui essaye, avec succès, d’exporter ses maux à travers le Monde et l’Europe en particulier.

Conclusion

Aucun des 5 candidats présent, car les journalistes avaient déjà fait leurs choix en éliminant 6 candidats, n’a la stature d’un président capable de sublimer la France et d’en faire un état puissant et écouté.

Je n’ai entendu que des candidats qui dépenses des milliards qu’ils n’ont pas pour obtenir les voix d’un électorat de plus en plus assisté. Des “promesses d’ivrognes” que les futurs électeurs veulent écouter pour se rassurer

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

  • 4,15
    EUR +0,04%
    3,51
    USD –0,02%