Les grands principes du Deal du siècle

La principale qualité du Deal du siècle c’est qu’il existe et qu’il est un point de départ pour des éventuelles négociations.

La volonté principale est de finir le conflit israélo-palestinien avec un vrai traité de Paix.

Les limites palestiniennes du Deal du siècle

La finalité est pour la première fois la création d’un état palestinien avec Al-Qods comme capitale (territoire à déterminer).

Et que cet état soit démilitarisé ainsi que Gaza , comme l’avait été l’Allemagne à la fin de la guerre.

Ce qui n’a pas empêché l’Allemagne de devenir le pays et l’économie les plus importants de l’Europe.

Tout en rétrocédant des territoires comme l’Alsace et la Lorraine à la France.

Avec une aide de 50 milliards de dollars à offrir à l’économie palestinienne.

Comme le Plan Marshall octroyé à la France à la fin de la guerre.

Procédés qui ont déjà fonctionné et qui ont abouti aux 30 glorieuses de l’économie française.

Les limites israéliennes du Deal du siècle.

Pour la première fois les Etats-Unis peuvent obliger les israéliens à accepter la création de la Palestine.

Donnant-Donnant Trump a établi son ambassade à Jérusalem et à approuvé l’annexion du Golan.

De plus il est prêt à donner son accord pour l’annexion de 30% des territoires discutés.

Israel ne devra cesser de construire de nouvelles implantations.

Que veulent les belligérants

Les Israéliens rêvent toujours de paix, d’entretenir des relations normales et durables avec leurs voisins

Et de pouvoir vivre en n’ayant pas toujours à l’esprit la menace d’une nouvelle guerre et de son cortège de morts.

Quelque soit les extrêmes israéliens,  la volonté de paix est unanime seule les limites des territoires seront sujettes à discutions.

Les déclarations de Abbas sont font preuve de sénilité évidente en traitant Trump “chien et de fils de chien”

“J’ai dit non et je continuerai de dire non … Nous allons vivre des jours difficiles et nous commençons à supporter les conséquences du refus. La résistance doit s’intensifier à tous les points de friction. Tous les jeunes doivent être encouragés [à aller participer à des émeutes face à l’Armée israélienne]”.

Autre aberration de Abbas, qui refuse catégoriquement toute présence juive sur son territoire “Judenrein”.

Mais veut impose le retour de millions d’arabes en Israel.

Seul une élection avec une nouvelle autorité pourra faire avancer le Deal du Siècle.

Les palestiniens ont 4 ans pour y parvenir.

En cas de refus, la création de la Palestine risque d’être un rêve qui ne sera jamais réalisé.