Le silence, le calme avant la tempête

Le silence, le calme avant la tempête. Les israéliens se méfient de la suite des événements et le silence règne partout.

J’habite sur une rue très fréquentée et le bruit des voitures cette nuit et même ce matin est équivalente à celle de Shabbat (très peu de circulation).

Les israéliens ne sont pas sortis.

Tel-Aviv, la ville qui ne dort jamais, avait ses rues étrangement vides et silencieuses

Les contradictions de la démocratie

Un commandant du Djihad islamique, responsable de plusieurs attaques contre Israël a été tué par une frappe ciblée israélienne.

Israël réclamait depuis longtemps l’élimination des têtes des dirigeants de Gaza pour mettre fin aux tirs récurrents de roquettes sur Israël

Pour mémoire plus de 600 roquettes ont été tirés en 48h dernièrement sur les villes du Sud israélien.

La réponse de cette faction terroriste, sous la solde de l’Iran, a été une pluie de roquettes sur les civils israéliens avec la volonté de tuer .

Malheureusement en Israël, la population est divisée par les élections, et beaucoup de politiques d’opposition comme certains médias, ont rapidement fait un rapprochement entre l’opportunité de cette frappe israélienne et les difficultés de Bibi.

J’ai même été déçu par une journaliste de I24, que je ne voudrai pas nommer, Léa Landman, qui a mélangée le coût journalier de la guerre avec le coût des élections pour critiquer Netanyahou qui est pour elle le seul responsable.

Heureusement que Maurice Effergan, plus pondéré, qui a dit que ce genre d’opération ne se prépare pas en 24h, et qu’il a du falloir plusieurs mois de travail pour réussir une frappe comme celle la, et en plus coordonnée avec une frappe sur Damas ou malheureusement la personne ciblée a survécu.

C’est en ces moments qu’un gouvernement d’union semble la seule solution au règlement de ce conflit électoral israélien.

Le silence des médias

Les médias, surtout les médias français que je lis, ne comptent que les morts palestiniens, moins nombreux que les morts syriens, irakiens ou kurdes, mais surtout beaucoup plus vendeur pour une population qu’on éduque dans l’antisémitisme.

Le silence endort, a part l’or et l’argent (des arabes)

Malheureusement, la politique, pas que française, est sous l’emprise de l’or noir .

Le mensonge, ou la vérité transformée, devient la nouvelle arme de nos ennemis qui veulent se faire passer pour nos amis