Le séparatisme en France

Le séparatisme en France en en plein débat national actuellement.

Cette loi sur le séparatisme doit avoir une cible réelle et surtout être bien nommée.

Il y a quelques années, la France avait affaire aux séparatismes bretons, corses ou basques, mais ces séparatismes ne touchaient pas les valeurs laïques de la France.

Pour ne pas raviver ces revendications communautaires il faut bien nommer le sujet.

Le séparatisme islamique est le seul sujet à débattre et l’islam a l’islamisme dans ses gènes.

La laïcité et la religion

La laïcité repose sur trois principes : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité de tous devant la loi quelles que soient leurs croyances ou leurs convictions.

La loi est claire et catholicisme et judaïsme respectent parfaitement la laïcité à la française, pourquoi l’islamisme doit-il être différent?

Personne ne fait la différence entre catholique et catholicisme, juif et judaïsme mais l’islam refuse l’amalgame entre islam et islamisme.

Dès qu’on touche à l’islam, le mot amalgame est systématiquement prononcé, “surtout pas d’amalgame”

En sémantique, un amalgame est une combinaison de deux éléments différents.

La définition est claire, pas d’amalgame signifie pas de combinaison entre islam et la république, les deux éléments différents.

La particularité de l’islam, c’est qu’il n’y a pas de séparation entre politique et religion.

Donc comme on ne peut pas changer la religion “islam” il faut changer la “république”.

Il faut séparer islam et république.

La république doit se défendre contre le séparatisme islamique.

Pourquoi le séparatisme doit être combattu avec fermeté.

Il ne faut pas se leurrer, la séparation entre l’islam et la république existe déjà dans les banlieues.

Beaucoup de villes françaises sont déjà sous le joug de l’islam.

Je voudrais simplement prendre pour exemple la ville de Saint-Denis près de Paris.

Saint-Denis, avec sa basilique ou sont enterrés tous les rois de France, des Mérovingiens aux carolingiens, est devenue une enclave islamique dans la république française.

Comme beaucoup d’autres villes ou d’autres quartiers de ville.

Par exemple, dans une grande ville comme Marseille, les magasins sont fermés pendant la prière et sont ouverts le dimanche avec l’approbation de la municipalité.

Alors pourquoi ne pas demain demander à la France un statut spécial, pour ces villes,  et ensuite simplement la séparation avec la France?

Pas d’amalgame avec le problème palestinien.

En France l’apartheid existe de facto.

Il est pratiquement impossible pour un arabe de pouvoir louer un appartement dans certains quartiers chics de Paris.

Comme il est aussi impossible pour un juif, d’obtenir un HLM dans certains quartiers ou villes spécifiques.

Il est impossible, pour certaines jeunes filles de s’habiller comme des françaises dans plusieurs quartiers en France.

Je ne veux pas parler du voile qui était interdit encore l’année dernière et qui est imposé aujourd’hui pour des raisons sanitaires.

La France doit ouvrir les yeux, le conflit israélo-palestinien qu’ils ont laissé diffuser va se retourner contre eux.

Il va se transformer en problème franco-islamique.

L’islam doit se conformer aux lois de la république, et non l’inverse.

Une loi stricte contre le séparatisme est la seule solution pour que la France reste la France.

C’est un combat que la Droite française doit gagner.

En Israel, la lutte contre le séparatisme entre Israel et ses territoires est un combat que la Droite israélienne doit aussi gagner.