Your search results

Le parti du plaisir

Posted by marc on 9 février 2017
| 0

Le parti du plaisir

Au lendemain de la visite de Mahmoud Abbas à Paris et de tous les salamalek des candidats à la présidence, je me suis dit que les prochaines élections présidentielles ne seraient pas une partie de plaisir.

J’ai fait le tour de ces prétendant au siège de François Hollande et je suis de plus en plus consterné par la politique qui fera de la France pendant encore 5 ans au moins une nation décadente.

Dans tous les cas, aucune politique ne sera différente de celle d’aujourd’hui au sujet du Proche Orient

https://i0.wp.com/jssnews.com/content/assets/2017/02/abbas.png?resize=634%2C493

Entretien avec Mahmoud Abbas ce soir. Élu président, je reconnaîtrai

l’Etat de #Palestine, condition d’une relance du processus de paix.

Les élections

Je suis de plus en plus perplexe sur la valeur de tous ces personnages.

Et je ne trouve en aucun cette grâce présidentielle qui me donnerai envie de voter pour l’un d’eux.

J’ai ensuite essayé les vieille recettes, c’est a dire les hommes politiques qui ne se sont pas présentés et qui avait pour moi l’étoffe du chef, du rassembleur.

Beaucoup ne sont sont pas présentés ou ont été éliminés parce qu’ils avaient des casseroles rouillés attachées a leur réputation.

Les prétendants

Bien sur Nicolas Sarkosy, qui a cette stature. Malheureusement il est “présumé coupable” comme un vulgaire malfrat, car la présomption d’innocence est une valeur qui ne fait pas vendre.

François Bayrou, qui est le seul a croire encore en lui.

Ségolène Royal qui a usé son pouvoir de séduction.

J’aurai aimé Gilbert Collard, qui est le seul a avoir une vision réaliste du Moyen-Orient mais qui est entaché par son appartenance au FN.

Et bien sur Dominique Strauss Khan. Celui qui me semble le plus apte a représenter la France et qui a l’Aura nécessaire pour la faire briller.

C’est le seul qui m’aurait fait plaisir de voir au gouvernement.

Mais sa notion de plaisir est surement décalé par rapport au plaisir de gouverner.

C’est malheureusement ces partie de plaisir qui l’a discrédité.

Et la en cherchant un peu, j’ai trouvé que le parti du Plaisir existait et que sa candidate avait essayé de se présenter aux élections présidentielles.

Et la j’ai vraiment retrouvé l’esprit gaulois et j’ai franchement rigolé. Un plaisir que je recherche depuis longtemps en politique.

La solution du plaisir

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

  • 4,15
    EUR –0,03%
    3,51
    USD –0,02%