Le pantin Abbas et les 50 nuances de Shoah.

Le pantin Abbas s’est  fait encore remarquer avec une phrase issue de sa pensée négationniste.

Ne pas confondre négationniste et méga-sioniste, les deux veulent le grand Israel, l’un pour les musulmans, l’autre pour les juifs.

Mahmoud Abbas, le pantin, spécialiste du double langage, est l’exemple même du dirigeant qui peut dire tout et son contraire, suivant son public.

Comment peut il être le meilleur soutien d’Israël en l’aidant contre les terroristes du Hamas ou du Djihad islamique, tout en étant le chef du Fatah, mouvement terroriste lui aussi.

Le pantin Abbas et la Shoah.

Tellement habitué à dire n’importe quoi en ayant toujours un public prêt à l’entendre et à le soutenir, qu’il perd la vraie valeur de ses phrases.

En Allemagne, malheureuse inventrice de la Shoah, la minimisation de la Shoah est un délit pénal.

La Shoah, qui veut dire « catastrophe » désigne la mise à mort de 6 millions de juifs par l’Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale.

A Berlin, devant le chancelier Olaf Scholz, le pantin Abbas a dit qu’Israël aurait commis « 50 holocaustes » contre les palestiniens.

Une phrase qui a suscité l’indignation en Allemagne comme en Israel.

La police a reçu une plainte contre le pantin Abbas pour « relativisation de la Shoah ».

Affaire qui va vite être enterrée sous prétexte d’immunité diplomatique, même si la Palestine n’existe pas en tant qu’état souverain.

Mahmoud Abbas et le négationnisme.

En 1982, Mahmoud Abbas avait écrit une thèse négationniste présentée à l’institut d’études orientales de Moscou, publiée et diffusée à Amman, au Caire comme à Ramallah.

Le sous titre du livre est: Les contacts secrets entre le nazisme et le sionisme.

 La pensée sioniste déclarée croit fermement en la pureté de la race juive, tout comme Hitler croyait en la pureté de la race aryenne. Le sionisme appelle à une solution fondamentale et définitive de la question juive en Europe par l’intermédiaire de l’immigration en Palestine. Hitler le souhaitait également et l’a mis en œuvre.

Même le nombre de morts est minimisé.

 Beaucoup de chercheurs ont examiné le nombre de ceux qui sont morts – six millions – et ils sont arrivés à des résultats étonnants, selon lesquels le nombre des victimes juives se compte par centaines de milliers seulement.

Pour le pantin Abbas, il est dans l’intérêt du mouvement sioniste de gonfler le nombre de victimes, pour tirer du conflit des bénéfices aussi élevés que possible.

Idée que les palestiniens ont reprise à leur compte pour provoquer la sympathie des antisémites.

Comment une personne aussi néfaste peut elle fédérer autant d’approbation si ce n’est que par haine des juifs.

Comment les dirigeants du monde peuvent continuer à soutenir et à financer un négationniste terroriste et à le recevoir avec tous les honneurs.

Je vous laisse trouver la réponse.

.

Trouvez une réponse à toutes vos questions pour la réussite de votre Alyah.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.