Le nouveau Golda

Le nouveau Golda vient de paraitre.

Nouveau magazine francophone, c’est le magazine francophone devenu adulte. Le magazine référence.

Si je devait le comparer a un magazine français, je dirais, il a le look et la tenue du magazine « Gala » ou même un air de Madame Figaro

Heureusement ce n’est pas une pale copie de ces magazines, c’est un magazine qui a sa propre identité.

Ce magazine est porté par sa créatrice, Léa Tov, une personne énergique, entière qui sait fédérer autour d’elle.

Elle apprend vite et on sent tout de suite le professionnalisme de la nouvelle équipe Golda.

Elle s’est entouré de pointures comme Yael Konig en rédactrice en chef, Daniel Siboni, transfuge de Vogue USA et Muriel Taieb qui va faire entrer Golda dans la sphère des grands médias et de la communication

[vc_row][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/uz4l0ewYuoE » rel= »no »][/vc_column][/vc_row]

Déjà par la titre du magazine, Golda, en référence à Golda Meir, une femme qui a sut diriger Israel, a en être la femme, le mère et la grand-mère de notre merveilleux pays « Israel ».

Le nouveau Golda

La première chose qui m’a sauté aux yeux, c’est que le magazine est bilingue, c’est a dire en français et en anglais. grâce a cela, elle va ouvrir son lectorat aux francophones, bien sur mais aussi aux anglophones et à beaucoup d’Israéliens qui maitrisent la langue de Shakespeare . Un très bon point.

La deuxième chose, elle nous a présenté son équipe, qui s’est bien renforcée depuis sa première expérience .

Et a présenté tous ceux qui pourraient intervenir auprès de la communauté francophone, comme Olivier Rafowicz, que tout le monde connait par ses interventions sur I24News, Benjamin Lachkar, qui aide les olim francophones et qui voudrait avoir une place plus importante à la mairie de Jérusalem.

Le nouveau Golda

Les journalistes et les annonces publicitaires concernent essentiellement le public féminin. Ce qui identifie le projet commercial du magazine Golda. La cible la plus sollicité « les ménagères de moins de 50 ans »

Les annonceurs sont en rapport avec le projet. Il ne manque plus que des annonceurs internationaux pour assoir la notoriété de Golda.

Le nouveau Golda

Je ne doute pas de cette prochaine évolution et je souhaite une longue vie à Golda, qui représente très bien la French Touch en Israel et beaucoup de force à sa créatrice Léa Tov pour mener a bien cette entreprise, qui va avoir d’autres corde a son arc Golda TV et Golda Radio.

Il faut bien quand même une note négative,  2 heures après sa parution, plus aucun magazine n’était visible à Netanya. Rançon de la gloire ou mauvaise répartition, il faudra rectifier le tir pour la prochaine parution

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.