Le mensonge de propagande

La mort de la journaliste palestinienne, Shiren Abu Akleh, sert au mensonge  de propagande de l’autorité palestinienne.

Sans aucune preuve, Al-jezeera,  ainsi que tous les journaux arabes mais aussi par la presse européenne toute entière, ont accusé Israël d’être responsable de la mort de la journaliste.

Les qualificatifs utilisés sont sciemment exagérés, et ne tiennent pas compte du doute concernant la provenance de la balle reçue par la journaliste.

Toutes les balles israéliennes sont marquées, il suffit simplement de montrer la balle pour savoir quel  militaire israélien l’avait tirée.

Mahmoud Abbas, refuse de montrer la balle retirée du corps.

Pourquoi ne pas la montrer ?

La simple vue d’une balle marquée accuserait Israël et disculperait définitivement les palestiniens. Pourtant ils ne veulent pas la montrer!!!!

Cacher cette preuve, c’est cacher le responsable.

Les champions de la victimisation n’ont aucun intérêt à montrer cette balle et de  risquer de perdre toute leur position de « victime éternelle ».

Un enterrement lamentable.

L’enterrement de Shiren Abu Akleh aurait dû se passer dans le calme et la dignité.

L’armée avait conclu un accord avec la famille pour que tout se passe dans les meilleures conditions.

Un corbillard devait venir chercher le corps pour l’emmener directement au cimetière.

Mais les extrémistes palestiniens voulaient profiter de cet événement pour continuer leur mensonge.

Les extrémistes palestiniens se sont emparés du cercueil, et entourés d’une foule fanatisée, ils voulaient traverser toute la ville de Jérusalem Est.

La police israélienne qui devait assurer la tranquillité de la situation était prise au piège, soit laisser la procession embraser toute la ville soit les bloquer au départ.

Spécialiste  du terrorisme de ville, la police israélienne a choisi l’option qui lui semblait la moins dangereuse.

Pourquoi accréditer la thèse du mensonge.

En reprenant sans vérification les thèses palestiniennes, les médias du monde ne peuvent plus se contredire aujourd’hui.

L’Union européenne a condamné « l’usage disproportionné de la force et le comportement irrespectueux de la police israélienne à l’encontre des participants au cortège funèbre », selon son chef de la diplomatie Josep Borrell.

Surtout, accuser Israël et le mettre au banc de la société est dans les gènes des antisémites.

Il suffit de lire la une des journaux français pour comprendre la soumission de la France aux dits palestiniens.

La journaliste Shireen Abu Akleh, a été tuée mercredi matin par un tir de l’armée israélienne alors qu’elle couvrait des affrontements dans le secteur de Jénine en Cisjordanie occupée, Le Point

Affirmation reprise par l’ensemble des journaux français en rapport avec la dépêche de l’AFP.

Mensonge et désinformation

Comment des journalistes peuvent-ils porter des accusations aussi graves sans preuves.

Peur des réactions de la rue ou antisémitisme primaire ou surement les deux à la fois.

Une journaliste arabe tuée à Jenine, Israël est accusé, surement à tort, et le Monde s’enflamme.

50 journalistes sont morts en 2020, 53 en 2019, tous dans l’indifférence générale.

NO JEWS, NO NEWS!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.