Le houmous pour l’humanité

Le houmous sera le premier légume cultivé dans l’espace pour le bien de l’humanité.

Israel va faire une expérience alimentaire dans l’espace en plantant 28 pois chiches.

Pas chiche

Et pourtant, les israéliens ont osé envoyer vers la station spatiale internationale (ISS) 28 pois chiches dans une serre miniature scellée.

Le but est d’étudier le processus de la germination en apesanteur.

L’expérience est dirigée par le scientifique israélien Yonatan Winetraub de l’Université de Stanford, ainsi que de jeunes scientifiques agronomes israéliens.

Les élèves israéliens sont mis a contribution avec 1000 classes ou les enfants vont cultiver des pois chiches pour les comparer à ceux cultivés dans l’espace.

Le but de la NASA est la production d’aliments frais nécessitant un minimum de ressources et produisant un minimum de déchets.

Le houmous, fleuron de la recherche israélienne.

Le secteur agricole israélien repose presque entièrement sur la Recherche & Développement (R&D)

Afin de faire refleurir le pays où coulent le lait et le miel, asséché depuis des millénaire, il ne suffit pas simplement de planter une graine.

En prenant le route d’Eilat, en traversant le désert du Neguev, il est impressionnant de trouver des ilots de verdure.

Le manque d’eau et l’aridité des terres à cultiver ainsi que la main d’œuvre limitée, obligent les israéliens a innover tous azimuts.

L’irrigation au goutte à goutte, spécialité israélienne, est plus complexe que quelques gouttes d’eau à distribuer.

Le développement de systèmes d’irrigation informatisés, portant directement l’eau aux racines des plantes, est actuellement répandu dans les exploitations agricoles d’innombrables pays au monde.

Des ordinateurs conçus et fabriqués en Israël sont utilisés couramment dans les exploitations agricoles du pays.

Il n’y a pas que le houmous.

Le 12 février dernier, un israélien a fait homologuer dans le livre des records, la plus grosse fraise du monde.

Elle mesure 18 centimètres de long, 34 de circonférence pour un poids de 289 grammes.

Les vaches laitières israélienne ont les records mondiaux de production laitière avec plus de 10.000 litres de lait par an.

Par comparaison une vache laitière normande ne produit que 7.000 litres.

Le R&D israélien est spécialisé aussi dans la culture automatisée de tissus végétaux, les insecticides biologiques, la résistance des semences aux pathogènes et la fertilisation biologique.

Nous sommes très loin des oranges de Jaffa qui étaient les prémices de l’agriculture israélienne.

Fier d’être israélien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.