le-club 2019-07-08T16:51:51+00:00

Annuaire de tous nos Prestataires

Yoni Chetboun, prochain maire de Netanya, souhaite une bonne rentrée à tous et présente son plan pour l’éducation

  1. Home
  2. » Yoni Chetboun, prochain maire de Netanya, souhaite une bonne rentrée à tous et présente son plan pour l’éducation
Contact Information
Address:
Sderot Jabotinsky 26, Netanya, Israël, Netanya, ISRAEL
Description:

Comme tous les parents, dimanche 2 Septembre, j’ai accompagné mes enfants à l’école, au gan, à la crèche. La rentrée est toujours une étape empreinte d’émotion, d’appréhension aussi, de fierté. Je souhaite une bonne rentrée à tous les élèves de Netanya et bonne chance à tous les professeurs et aux équipes pédagogiques. Nous avons tous une énorme responsabilité sur les épaules, nous les parents, les professeurs et les personnalités publiques !

Je profite de cette période symbolique pour présenter mon plan sur l’éducation.

L’éducation sera un thème prioritaire de mon mandat : les moyens budgétaires seront alloués en conséquence.

En tant que père et prochain maire bezrat hachem, ma vision des choses est que la mairie a le devoir d’accompagner un enfant avant, pendant et après sa scolarité, pendant et après les cours. L’éducation est un sujet primordial, complexe puisqu’il faut savoir s’adapter à chaque enfant. Quant aux enfants d’olim confrontés à une nouvelle langue et à un système différent de ce qu’ils connaissaient, ils ont des besoins spécifiques.

1/ MON PROGRAMME GLOBAL POUR L’EDUCATION

Des possibilités existent pour occuper les enfants l’après-midi et quelques activités sont déjà en place mais il n’y a aucune harmonisation entre les écoles et peu de coordination entre la mairie, le misrad ahinoukh et le misrad haklita, ce qui nuit à l’efficacité de leurs actions. Dès le début de mon mandat, j’organiserai une table ronde pour réfléchir ensemble à la mise en place d’un plan éducatif efficace pour le bien de nos enfants.

- Je propose de collaborer avec les mouvements de jeunesse qui prendront en charge les enfants dans les écoles l’après-midi.

- L’école doit être un centre éducatif 24 /24. Les gymnases et cours des écoles, aujourd’hui peu utilisés l’après-midi seront ouverts sous la supervision de la mairie. Les salles de classes serviront après les cours pour organiser des activités pour les enfants et des conférences pour les parents.

- Des activités (hougim) de qualité sont proposées par des acteurs privés mais ne sont pas accessibles à tous. Je leur permettrai de louer gratuitement les gymnases des écoles. En contrepartie, ils devront baisser les prix des hougim.

- L’été, au lieu de faire plusieurs spectacles de quelques heures le soir coûtant des millions à la municipalité, j’investirai cet argent utilement : des keitanot de qualité seront subventionnées par la mairie. Des activités gratuites seront proposées dans les arrondissements pour les enfants et les familles. Il y aura également des spectacles mais pas de manière disproportionnée, il faut savoir définir ses priorités.

- Je mettrai en place un plan pour une meilleure surveillance dans les crèches et je m’engage à créer un label de qualité pour les crèches.

2/ LES MESURES SPECIFIQUES POUR LES ENFANTS D’OLIM

L’intégration des enfants d’olim de France n’est pas satisfaisante, la bonne solution n’a pas encore été trouvée. Il existe 3 méthodes :

1/ Immersion totale en suivant les cours avec les israéliens et mise en place d’heures supplémentaires d’oulpan l’après-midi ;

2/ Regrouper les olim dans une classe d’Oulpan pour les matières fondamentales et retour dans les classes pour le reste des cours ;

3/ Création d’écoles françaises comme il existe des écoles américaines.

Je suis prêt à tout essayer dans un but pragmatique : au bout de deux ans, je ferai un constat : je maintiendrai ce qui fonctionne et abandonnerai ce qui ne fonctionne pas.

De plus, de nouvelles mesures permettront d’aider les enfants d’olim :

- Un oulpan d’été à la fois général et thématique (organisé selon les matières enseignées à l’école) sera mis en place pour permettre aux enfants l’acquisition d’un hébreu de base et du vocabulaire propre à chaque matière avant sa rentrée scolaire.

- Les directeurs des écoles accueillant un nombre significatif d’olim auront l’obligation de mettre en place des aides aux devoirs l’après-midi.

- Aujourd’hui, il y a SEULEMENT 3 coordinateurs francophones pour toutes les écoles et les ganim de Netanya. C’est clairement insuffisant. Je proposerai la mise en place de coordinateurs au rôle élargi dans chaque arrondissement de Netanya pour accompagner efficacement les enfants et aider les parents.

- Des formations à destination des professeurs israéliens seront proposées tout au long de l’année scolaire pour qu’ils comprennent les différences de culture, de mentalité et soient aptes à s’adapter aux enfants d’olim.

- Lycées professionnels : une formation généraliste n’est pas forcement adaptée à tous les enfants. Je favoriserai donc des structures d’éducation professionnelle avec des stages en entreprises.

- A la mairie, un accompagnateur francophone expliquera le système éducatif aux parents dès leur arrivée en Israël et même en amont lors des salons de la Alya en France. Cette pratique est déjà en cours, je la renforcerai.

- Aujourd’hui encore trop d’élèves olim de terminale (יב) ne connaissent pas les options possibles après le lycée. Nous organiserons des journées d’information et d’orientation tout au long de l’année sur des sujets comme l’armée, l’université, les droits et aides des étudiants en Israël.

- Enfin, je demanderai une concertation entre le misrad ahinoukh, la mairie et les parents d’élèves pour étudier la possibilité de mettre en place une cantine dans les écoles.

 

Categories:   

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Selectionner votre monnaie
ILS Shekel israélien
EUR Euro
%d blogueurs aiment cette page :