L’Antisémitisme et l’Antisionisme en France

Ou en sont L’Antisémitisme et l’Antisionisme au sein du gouvernement français ?

L’Antisémitisme et l’Antisionisme en France aujourd’hui sont en majorité véhiculés par l’islam.

La politique de la France, coupable de la colonisation de pays musulmans comme l’Algérie, se refuse de lier Islam et Antisémitisme.

Il est politiquement incorrect de faire l'”amalgame” entre Islam et Antisémitisme.

De par cette dérive sémantique, l’Islam et Antisémitisme deviennent une association admise, protégé et largement propagé par tous les médias français.

Si nos articles vous intéressent

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone

Les médias français, les principaux diffuseurs d’informations biaisées contre Israël, avec un mensonge propagé comme l’apartheid en Israël, sont généralement influencés ou financés par des lobbys islamistes comme par exemple les frères musulmans, qui avaient un porte parole Tarik Ramadan, qui a heureusement mis hors d’état de nuire.

La complicité entre Edwin Plenel, directeur de Médiapart, et Tarik Ramadan a été souvent médiatisée à la télévision.

Le groupe BDS, qui est théorique interdit en France, continue à s’exprimer dans la plus grande indifférence de la part du gouvernement français.

Une de ces dernières expressions a été de vouloir empêcher le représentant français Dee  l’Eurovision, Bilal Hassani, de chanter à Tel-Aviv.

Chimène Badi, une des favorites, avait aussi reçu ces mêmes menaces pour ne pas chanter en Israël.

Menaces inadmissibles dans notre pays, mais il reste évident que ceux qui les ont proférées ne seront jamais inquiétés.

Il y a en France, une certaine complaisance de la classe bien pensante envers les actions antisémites, confirmé par le Quai d’Orsay, qui a des positions pro-arabes flagrantes qui les contraint à avoir des positions clairement Antisémite ou Antisioniste.

Les votes de la France à l’UNESCO ou à l’ONU vont clairement dans ce sens, même si après coup, la France s’excuse.

Les réactions françaises après les assassinats de Sarah Halimi et de Mireille Knoll, n’ont pas été assez franches en voulant absolument excuser les assassins en les définissants comme irresponsable pour effacer le caractère islamique et antisémite de leurs actions.

Pas d’amalgame pour ne pas se mettre à dos la population musulmane française aux voix devenues importante pour les partis politiques.

La soumission va jusqu’à vouloir modifier la Loi sur la Laïcité, loi pilier de la Nation Française, au profit de l’Islam.

L’antisémitisme et l’Antisionisme ont encore de beaux jours en France

Si nos articles vous intéressent

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone

 

 

 

 

 

 

 

2019-01-31T08:39:51+00:00janvier 31st, 2019|Categories: alyah Réalité, Antisémitisme, France|0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :