L’antisémitisme aujourd’hui

Je suis né après la dernière guerre mondiale, une époque ou l’antisémitisme était tabou.

Je suis venu en France en 1961, à l’age de 8 ans et je n’ai pas connu d’antisémitisme arabo-tunisien.

En 1966, j’ai fait ma Bar Mitzva et j’ai pris pleinement conscience de ma judéité. Je vivais dans le 95 et je ne connaissait pas encore l’antisémitisme.

En 1967 et la Guerre des 6 jours, ma judéité a explosé et mon sionisme était devenu une évidence. J’étais français et je ne connaissait pas encore l’antisémitisme.

En 1974,je me suis marié, j’ai eu mes premiers enfants, la France était belle et et je ne connaissait pas encore l’antisémitisme.

Première alerte

En 1990, le cimetière de Carpentras dans le Vaucluse est profané.

Pourquoi Carpentras, Ville ou les juifs sont présents depuis le moyen-age (les juifs du Pape).

Il y a eu une énorme manifestation et je me rappelle m’être brodé une étoile jaune sur ma veste pour défiler dans les rues de Paris. C’était ma première rencontre avec l’antisémitisme.

Le fait de profaner des sépultures était un acte infâme qui avait ému toute la France.

Et maintenant.

Les profanations de cimetières juifs ne sont signalés que dans la rubrique des chiens écrasés.

Nous avons eu droit après à des actes « sans morts d’hommes » et sans punitions des autorités et l’antisémitisme s’est banalisé.

Et puis il y a eu mort d’homme

Le premier de cette sinistre liste a été Sébastien Selam, DJ Lam C, lancé par Cathy et David Guetta aux Bains-Douches, à Paris. Assassiné par son voisin de palier (lui aussi)Adel Amastaibou,  dans les caves de son immeuble à Paris. Adel Amastaibou avait déclaré lors de son arrestation « j’ai tué un sale juif, j’irai au paradis Mais jusqu’à ce jour, Les pouvoirs publics ont délibérément étouffé l’affaire et son assassin a bénéficié d’un non lieu « pour raisons psychiatriques »

3 ans après, Ilan Halimi lui est en prise avec le « gang des barbares » et son chef Youssouf Fofanna qui est heureusement condamné à la prison. Ilan Halimi est tué après d’atroces souffrances pour la seul raison qu’il était juif et que les juifs était riches et qu’ils allaient payer

La mère d’Ilan « a le sentiment que la mort de son fils a inauguré une période inquiétante. C’était la première fois depuis de longues années qu’on tuait un homme parce qu’il était juif »

Depuis, la mort s’est banalisée elle aussi, Il y a eu les enfants de Toulouse, l’Hypercacher, Sarah Halimi et maintenant Mireille Knoll.

Stop, ça suffit.

Il n’y a pas de remède contre l’Antisémitisme qui est gravé dans les gènes de la population depuis près de 2 000 ans.

Aujourd’hui, il y a bien sur l’antisémitisme arabo-musulman, mais il y a aussi l’Antisémitisme de l’extrême gauche jusqu’à la gauche Mélanchoniste. Il y a l’Antisémitisme de l’extrême droite Il y a l’Antisémitisme génétique « On n’aime pas les Juifs c’est qu’il y a une raison, alors je ne les aime pas »

Il reste très peu de place pour la France qui se veut contre toute forme de racisme et d’Antisémitisme.

Juifs de France, ouvrez les yeux

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.