L’antisémitisme à la française

L’antisémitisme à la française est une réalité que beaucoup de juifs français refusent de considérer.

Le dernier épisode en date en est un exemple, avec l’élection de Miss France.

April Benayoun, Miss Provence 2021, avait toute les qualités pour être la nouvelle Miss France.

Il lui a suffit d’annoncer que son père était israélien, pour faire exploser Twitter d’insultes antisémites.

L’élection de Miss France 2021

Cette élection a été un véritable scandale. En effet le règlement a été changé juste avant le vote.

« Cette année, un point du règlement a du être changé, dans lequel le jury peut influencer jusqu’au bout le couronnement de la nouvelle Miss France, alors que le public décidait à 100% depuis 2009. »

Au classement final, Miss Normandie et Miss Provence étaient à égalité, et c’est Sylvie Tellier qui les a départagées.

Pourquoi ? Peut-être qu’il était inconcevable qu’une juive israélienne soit élue Miss France ?

Le twit de Alain Jakubovicz, président d’honneur de la Licra est explicite

 « Ce qui est arrivé à #MissProvence hier au concours de #MissFrance2021 se produit tous les jours sans que ça n’émeuve grand monde. Il est temps de se donner les moyens de mettre terme à la propagation de la haine sur les réseaux sociaux #twitter »

L’hypocrisie française.

Bien sur, le gouvernement français a été extrêmement choqué.

Le ministre de l’intérieur, Gerald Darmarin, s’est dit, “profondément choqué par la pluie d’insultes antisémites contre Miss Provence”.

Mais il ne faut pas se leurrer, ce n’est que pour la façade, pour dénoncer l’antisémitisme.

Mais la réalité est complètement différente et à plusieurs niveaux.

Quand l’ONU condamne Israël, la France est la première à voter pour, quitte a regretter après.

Pourtant le mal est fait.

Quand Sarah Halimi s’est fait violenter et défenestrer, la police était présente, mais n’a pas réagi.

Et l’assassin a été jugé « irresponsable »

Sans parler de Dominique Strauss-Kahn, qui aurait pu être président de la république française, et qui a été piégé.

L’antisémitisme à la française

L’antécédent le plus célèbre a été la condamnation injuste du Capitaine  Dreyfus le 15 octobre 1894.

Je ne voudrais pas revenir sur cette affaire que tout le monde connait,

Mais je voudrais mettre l’accent sur un dommage collatéral important.

Un des journalistes présents, était Théodore Hertzl, qui a pris conscience de l’antisémitisme mondial.

Il a été le père fondateur du sionisme et de la création de l’état d’Israël.

L’antisémitisme français est de facto à l’origine de la renaissance d’Israël.

La France antisémite devrait être le pays d’origine de Mashiah.

En effet, le Zohar mentionne que Mashiah viendrait de France, et qu’il ne serait pas spécialement religieux.

Je souhaite voir ce jour arriver, car je pourrai crier sans retenue, « Vive la France », Le pays de ma culture, le pays qui a fait que je suis fier de mes parents, Israël et la France.