L’Antisémitisme a encore de beaux jours

L’Antisémitisme a encore de beaux jours devant lui, c’est le seul slogan qui est indémodable.

Et la CPI (Cour Pénale Internationale) vient encore de le prouver cette semaine.

Dans une décision majeure vendredi, une chambre préliminaire de la CPI a déterminé que La Haye est compétente pour ouvrir une enquête criminelle contre Israël et les Palestiniens pour des crimes de guerre qui auraient eu lieu en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et à Jérusalem-Est.

Le procureur en chef de la CPI, Fatou Bensouda, réclame depuis 2019, qu’une enquête pénale soit inscrite.

Enquête dont la cible avouée serait contre l’opération Bordure Protectrice de 2014, contre le Hamas à Gaza et sur les implantation israéliennes.

Déjà le simple énoncé de l’accusation sent encore l’Antisémitisme.

Fatou Bensouda doit quitter la CPI au mois de Juin et ce combat sera son dernier combat.

Elle mélange Gaza avec les implantations israéliennes, en oubliant simplement que Gaza était un territoire  libéré unilatéralement par Israel.

Et l’opération Bordure Protectrice  avait pour but de mettre fin aux tirs de roquettes du Hamas depuis la bande de Gaza.

De détruire les bases de lancement de ces missiles ainsi que les usines fabricant ces dits missiles,

Et bien sur  de détruire tous les tunnels existants sous la frontière israélienne.

Le bilan final pour Israel, fut la destruction de 34 tunnels du hamas et plus de 10.000 roquettes.

Encore un Antisémitisme ciblé

Cette opération a été menée par un état souverain “Israel”, contre des terroristes (Gaza n’a aucun statut officiel) pour défendre son intégrité territoriale.

Opération complètement légale suivant la Loi Internationale que la CPI doit protéger.

Les principales cibles humaines d’Israël étaient et sont toujours le Hamas et le Djihad islamique, qui sont deux organisations reconnues comme “terroristes”.

La seule cause des pertes civiles gazaouies est due au fait que les terroristes se servent de civils comme boucliers humains pour se protéger.

La logique voudrait que ce soit eux qui soient accusés.

Les arabes israéliens

Ce devrait être eux,  qui sont palestiniens, sur cette terre  appelée Israel depuis 3000 ans et que les romains ont baptisée “Palestine” par Antisémitisme.

L’Antisémitisme qui était de facto aussi de l’Antisionisme, car contre l’état d’Israël de l’époque.

Pourtant ces arabes israéliens ne veulent absolument pas devenir palestiniens, ce sont de vrais israéliens, souvent militaires dans les rangs de Tsahal.

Dans la lutte de la pandémie, dont Israel est le Champion incontesté, la victoire est due aussi aux arabes israéliens.

En effet, le corps médical israélien, encensé par le monde, est  composé de beaucoup d’arabes.

Et aucun ne s’est vanté de sa particularité contre l’état d’Israël, bien au contraire ils en sont très fiers.

Fiers d’être des arabes israéliens, le seul pays qui leur donne des droits d’êtres humains.

Comparés aux arabes qui se disent palestiniens, et qui n’ont que le droit de mourir, pour enrichir leurs élites.

Ce sont ces élites qui devraient être accusées par la CPI.

Mais l’Antisémitisme a encore de beaux jours devant lui.