L’âme juive existe, je l’ai rencontrée

L’âme juive existe, je l’ai rencontrée

L’âme  juive n’a aucun rapport avec la religion. Quelque soit le juif, Israel et Jérusalem restent ancrés dans le plus profond de l’inconscient collectif de l’âme juive.

Aux 19ème et au 20ème siècle, plusieurs solutions territoriales ont été proposées aux Juifs de l’époque, qui depuis l’affaire Dreyfus , avait remis l’antisémitisme comme dénominateur commun de beaucoup de peuples

De l’Orient à l’Occident peu de pays acceptaient les juifs comme citoyens ordinaires et malgré tous leurs efforts d’assimilations peu de juifs se sentaient en sécurité dans leur pays d’accueil.

Que leur avait on proposé.

Beaucoup de juifs important, du Baron Hirsh à Théodore Hertzl ont essayés de créer des états juifs un peu partout dans le monde sans grand succès.

Pour deux raisons majeures, les pays proposés se refusaient de donner une partie de leur territoire pour créer un état juif.

Les juifs n’ont jamais pu s’investir dans un autre pays, même si le nom proposé était Nouvelle Palestine ou Judée.

Au début de chaque proposition, l’enthousiasme des juifs était éteint par la réaction des autochtones, nullement intéressés par l’arrivée massives d’étrangers, qui a part le fait d’être juifs, étaient destinés à les remplacer.

Le cas du Kenya en 1938, fut le même qu’en 1909, les anglais préféraient des immigrants de souche anglais, écossaises ou irlandaise ou même hollandaise ou scandinave mais pas juive.

La Guyane eut en premier écho, “De riches juifs américains se proposent d’investir 200 millions de dollars chez nous” Mais quand la population su que c’était pour des juifs s’installent sur place, le refus fut clair, l’argent Oui, les colons Non .

L’Australie , malgré l’étendue de son territoire en majorité désertique, le refus resta similaire. Ils ne voulaient pas d’un territoire autonome et de plus voulaient empêcher les juifs de s’installer dans les grandes villes.

Ils voulaient les assigner à résidence sans possibilité d’évolution.

Si nos articles vous intéressent

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone

Le Birobidjan russe connu le même sort.

Les soviétiques qui avaient plusieurs états dans leur zone avaient décidé de donner un état, le “Birobidjan” aux juifs russes. Les juifs voulaient parquer les juifs dans un état à leur frontière avec la Chine et les faire comprendre les bienfaits du socialisme russe.

Les ingrédients étaient pourtant la, la langue principale, après le russe, serait le Yiddish, un théâtre, des journaux et des timbres en Yiddish.

Mais la population ne les avait jamais accepté et Khrouchtchev déclara en 1959 “Nous devons admettre que la colonisation juive au Birobidjan a été un échec”

La persécution arrachait les juifs a leurs patries marâtres, une autre force, l’amour de Sion, les attiraient vers un seul lieu au monde “Jérusalem” Les deux forces conjuguées sont le sionisme.

Théodore Hertzl avait été hué a son congrès  et a du prononcer le serment biblique ” Im echkaché Yéroushalaim,tichkach yéméni” en pleurant.

L’âme juive de tous ces juifs ne pouvait imaginer un autre endroit pour trouver la paix que la terre de leurs ancêtres, la terre d’Israël.

Pourtant ces juifs n’étaient ni pratiquant ni croyant, c’était leur âme juive qui parlait.

Trop longtemps  le peuple juif avait connu la séparation de leur âme de de leur corps.

“Mon cœur est en orient et  mon corps est a l’autre extrémité de l’Occident” chantait Yéhouda Halevi

Si nos articles vous intéressent

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone

2019-06-17T08:21:15+00:00 juin 17th, 2019|Categories: Alyah, Israel|0 Comments
Selectionner votre monnaie
ILS Shekel israélien
EUR Euro
%d blogueurs aiment cette page :