Your search results

L’affaire Théo

Posted by marc on 20 février 2017
| 0

L’affaire Théo

Je me refuse de prendre parti, pour ou contre les propos de Théo.

Ce que je voudrais montrer surtout c’est les conséquences de cette affaire Théo.

Nous avons deux blocs bien distinct.

  • La Police, qui n’est plus respecté dans les banlieues parisiennes. Limité par des lois qui ne sont plus adaptés et par une pression de moins en moins supportable.
  • Les jeunes de banlieue, qui ne respectent plus rien. Renforcés par les zones de non-droit ou ces mêmes jeunes sont livrés a eux-même dans toute impunité.

Ce qu’on remarque dans les 2 cas, c’est le mot “respect” qui a perdu son sens premier. Les policiers demandent a être respectés. Ce sont des personnes qui ont la fonction de faire respecter la loi et l’homme en général. On leur reproche souvent des délits de faciès, pourquoi les populations noires ou maghrébines subissent plus de contrôles d’identités que d’autres. Je pense que par expérience , les prisons en sont le révélateurs, les délinquants sont en très grande majorité  issus des populations noires ou maghrébines.

En prenant un exemple très personnel, à l’époque de Jacques Mesrine, je me suis fait arrêté plusieurs fois et souvent avec plusieurs fusils sous le tempe, car avec mes cheveux longs et ma barbe, je ressemblais beaucoup a cet individu. Et malgré les peurs que j’ai pu avoir, j’ai toujours compris le pourquoi de mes vérifications.

D’un autre coté, ce sont les jeunes qui veulent etre respecté. Généralement ceux qui demandent a être respectés, ce sont ceux qui respectent le moins la loi. Pour eux le mot respect veut dire “limites de leurs libertés”. De par les zones de non-droit, ils ont été habitués à respecter leurs propres lois, mais ces lois ne sont pas les lois de la République.

Généralement dans les manifestations, ces extrémistes ou casseurs, sont facilement reconnaissable, généralement groupés et cagoulés. Ils se sentent plus fort, car la loi est avec eux. Tant qu’ils n’ont rien fait, ils sont innocent et même pris en flagrants délits, ils ne sont que présumés coupables tant qu’ils n’ont pas été jugés.

De plus , pour se faire respecter dans leurs quartiers, ils doivent se montrer extrêmement violent pour renforcer leurs rôles de caïd.

Nous avons la un fait de société, que l’affaire Théo a mis en valeur.

La principale victime, c’est la république et ses valeurs. C’est l’explication et la valorisation du mot respect.

Pour ma part, je peux comprendre l’exaspération  de la Police Nationale qui est nerveusement à bout de nerf et qui peut commettre des actes violents et racistes. Je ne veux pas faire d’amalgames avec certains policiers, une minorité, qui agissent exclusivement par racisme.

On reproche souvent a certaines banlieues, une forte concentration noire ou maghrébine. N’y a t il pas en France, tout simplement une forte immigration noire ou maghrébine tout simplement.

La politique migratoire doit être revue et surtout corrigée. Je ne suis pas contre le rejet des migrants, car mois comme les juifs en général ont tous été des migrants. Mais cette immigration doit être intégrer sinon, nous vivons, comme aujourd’hui a tous ces excès.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

  • 4,17
    EUR +0,07%
    3,50
    USD +0,01%