La terre d’Israël, la terre du peuple juif

« Si je t’oublie, Jérusalem, que ma main droite m’oublie. Que ma langue s’attache à mon palais si je ne me souviens toujours de Toi, si je ne place Jérusalem au sommet de toutes mes joies »

La terre d’Israël, avec Jérusalem comme capitale est depuis 2000 ans le ciment de notre foi.

Aucun peuple, de plus dispersé à travers le monde, n’a pu exister sans sa terre.

Le virtuel, inventé par les juifs il y a 2000 ans.

Si nos articles vous intéressent

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone

Afin de survivre, le peuple juif a inventé un Israël virtuel.

En priant tous les jours, tournés vers Jérusalem, le peuple juif est resté connecté avec sa terre pour assurer sa survie.

La terre d’Israël est le lien spirituel qui a uni tout un peuple dispersé et persécuté à travers les 70 nations.

La terre d’Israël est le moyen visant au rassemblement de son peuple. La sainteté de cette terre qui est exprimé par l’affection qui lui est porté depuis des millénaires.

L’esprit divin inspire le peuple dans sa collectivité. La spiritualité naturelle est la marque de l’âme des enfants d’Israël.

La conception divine de la terre d’Israël.

Qui aurait pu imaginer, il y a 2000 ans la notion de terre virtuelle et y relier tout un peuple afin de le conditionner à sa survie.

Seul Hachem est capable d’imaginer cette stratégie pour maintenir son peuple en vie en lui insufflant la conscience de son âme juive en exil afin de préserver son caractère et de fortifier la foi, à travers les temps.

Le vrai renforcement de la conscience juive en exil ne viendra que de son ancrage profond à la terre d’Israël, c’est toujours l’espoir de la terre d’Israël qui lui donnera son caractère propre.

«  L’attente de la Délivrance est ce qui maintient le judaïsme de l’exil, alors que le judaïsme de la terre d’Israël, c’est la Délivrance elle-même. »

La création de l’état nation du peuple juif

Le peuple d’Israël et la terre d’Israël est une application unique qui relie les 2 entités.

Un arbre qu’on a planté dans un environnement inadapté peut tout au mieux survivre, alors que s’il est planté dans son milieu naturel, il vit, il grandit et il fleurit. De même le peuple d’Israël : tant qu’il est en exil, il peut tout au mieux survivre, et c’est seulement en terre d’Israël qu’il vit et qu’il fleurit

“On ne te dira plus ‘abandonnée’, et on ne dira plus ta terre ‘désolée’, car tu seras appelée ‘mon désir est en toi’ et ta terre ‘épousée’, car le désir de l’Éternel est en toi et ta terre sera possédée, comme le jeune homme prend son épousée tes enfants te prendront, et comme le marié réjouit son épousée ton Dieu te réjouira ” [Isaïe 62, 4].

Inspiré des lumières du Rav Kook

Si nos articles vous intéressent

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone

 

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.