La Marche des drapeaux à Jérusalem

La Marche des drapeaux à Jérusalem est une marche nationaliste qui commémore la prise de Jérusalem en Juin 1967.

Il y a 54 ans qu’Israël a réunifié sa capitale et son acquit est encore discuté.

En théorie, Jérusalem est la capitale une et indivisible d’Israël. En pratique, tout est prétexte pour remette en cause ce fait.

Ici la pratique et la théorie sont réunies, rien ne fonctionne et on ne sait pas pourquoi.  Albert Einstein

Les derniers évènements en sont la preuve flagrante.

Israel a reçu plus de 4300 missiles, et a encore eu tort aux yeux du monde.

L’excuse était la sauvegarde de l’esplanade des Mosquées, décrété troisième lieu saint de l’islam.

Jérusalem est le prétexte principal pour réunir tous les musulmans du Monde contre Israel.

L’esplanade des Mosquées

L’esplanade des Mosquées, aussi appelée Mon du Temple par les israéliens, est l’ancien espace du 2ème Temple détruit en 70 sur lequel les musulmans ont construit deux mosquées.

Sous domination jordanienne de 1948 à 1967, les juifs ne pouvaient pas aller prier au Kotel.

En 1967 les juifs ont repris le controle de Jérusalem Est.

En signe de Paix, le gouvernement israélien a laissé cet espace sous contrôle de la Jordanie par le Waqf, l’organisme chargé de l’administration des biens religieux musulmans.

Erreur fondamentale et source de problème depuis cet accord.

Pour faire la Paix, il faut être deux, mais les palestiniens ne veulent pas la Paix.

Ils veulent reprendre Jérusalem et en passant tout le territoire israélien. Une Palestine de la mer au Jourdain.

La Marche des Drapeaux

La Marche des Drapeaux est organisée par “Israel is Forever” créé par Jacques Kupfer et reprise par sa fille, Nili Naouri-Kupfer, depuis plusieurs années.

Personnellement j’ai participé à plusieurs marches et je peux certifier que l’ambiance était purement sioniste.

La marche traversait Jérusalem et entrait dans la vieille ville par la Porte de Damas pour finir sur l’esplanade du Kotel.

Pourquoi par la Porte de Damas qui est l’entée du quartier arabe de la vieille ville?

C’est une des portes par laquelle l’armée israélienne a pénétré pour conquérir le ville en 1967.

Il est évident que toute la jeunesse fière et sioniste qui défile ce jour là ne peut être perçue que comme une provocation par les arabes.

Mais on ne peut pas empêcher les israéliens de défiler et de montrer leur joie d’avoir récupéré Jérusalem.

Pourquoi cette année est spéciale.

Nous venons de finir une confrontation avec le hamas qui se nomme protecteur de Jérusalem, et la plaie n’est pas encore fermée.

Yahya Sinwar, le leader palestinien continue de menacer Israel et risque de reprendre les tirs de missiles pour protéger Jérusalem.

De plus, nous sommes en période de formation d’un gouvernement et le risque d’embrasement peut changer la donne.

Nous sommes maitres chez nous et les menaces du hamas ne doivent pas influencer nos événements nationaux.

Mais un nouveau conflit risque de modifier la nomination du futur premier ministre et provoquer une 5ème élections.

La décision d’effectuer la Marche des Drapeaux ne peut être prise que par les israéliens.

Décision difficile à prendre car les avis sur la question sont partagés.

Écoutez le débat entre Fernand Cohen-Tannoudji, notre ami du Likoud,  et Dany Shek, ancien ambassadeur d’Israël en France.