La loi sur la citoyenneté n’est pas approuvée

La loi sur la citoyenneté n’est pas approuvée malgré des accords au sein de la coalition.

Ce que je redoutais le plus est arrivé.

J’étais un inconditionnel de Bibi et depuis quelques temps je ne le comprends plus, je suis maintenant contre Bibi.

Être dans l’opposition ne veut pas dire voter systématiquement contre le gouvernement.

Et le plus incompréhensible est pourquoi voter contre une loi qu’on a instaurée, simplement parce qu’on veut faire tomber le gouvernement.

“Si l’opposition vote contre, bien qu’elle soit en principe pour le projet de loi, cela prouvera qu’elle est plus soucieuse d’être contre le gouvernement que de soutenir le pays” Yair Lapid

La loi sur la citoyenneté

Loi votée pendant la deuxième intifada pour empêcher les israéliens (arabes) de donner la nationalité israélienne à leur conjoint venant de Gaza ou des territoires.

Surtout pour rendre plus difficile l’accès à Israël à de potentiels membres de groupes terroristes.

Le but du vote est d’empêcher le renouvellement d’une loi interdisant le regroupement familial palestinien qu’eux-mêmes ont votée tous les ans depuis 2009 et qui arrive à expiration ce 6 juillet.

Pourquoi le Likoud n’a pas voté

“Si le gouvernement ne peut pas adopter cette loi, il n’a pas de légitimité pour continuer d’exister » c’est la déclaration de Netanyahou qui veut discréditer ce gouvernement de coalition.

“Soyez une opposition à nous, le gouvernement, ne soyez pas une opposition à l’État d’Israël”est la réponse de Yair Lapid.

Première véritable confrontation entre gouvernement et opposition sur une loi fondamentale pour la survie juive d’Israël.

Une loi proposée il y a 12 ans par Netanyahou et que Bennett comme Lapid, dans l’opposition, ont toujours soutenue pour “garantir le caractère juif d’Israël”

Les limites de la politique politicienne.

Dans cette première épreuve pour le nouveau gouvernement de coalition, j’ai l’impression que la sécurité d’Israël n’est pas considérée par l’opposition.

Comment avoir renouvelé une loi pendant 12 ans et ne plus vouloir le faire aujourd’hui, simplement pour faire tomber le gouvernement.

J’aurai préféré une véritable confrontation argumentée sur un nouveau sujet pour pouvoir prendre parti avec mes propres convictions.

Cette bataille pour ou contre cette loi sur la citoyenneté est indigne d’une véritable démocratie.

Les 4 élections précédentes n’étaient qu’un referendum, “Pour ou Contre Bibi”

J’ai peur que ce gouvernement “Contre Bibi”, ne soit limité par les députés “Pour Bibi”

Israël a tout à perdre à ce petit jeu et Bibi devrait se montrer plus responsable en ne cherchant pas systématiquement à délégitimer ses adversaires.

Une cinquième élection ne changerait rien à la cassure au sein du peuple israélien dans ces conditions.

Il faut laisser le nouveau gouvernement agir pour que les prochaines élections ne soient plus un referendum, mais une vraie bataille d’idées.

Israël aura tout à gagner de cette situation et notre union ne fera que conforter notre force pour de nos ennemis.