La haine gratuite

La haine gratuite

La haine gratuite en Hébreu, on dit « sina ‘hinam ».

La sinat ‘hinam, c’est haïr le désintérêt, c’est-à-dire : ne chercher que le profit.

La première des raisons qui m’incite à voter Likoud, donc Bibi, c’est de combattre les ennemis d’Israël qui rêvent de ne plus avoir Bibi entre leurs pattes.

Lutter contre la haine gratuite

Le Temple a été détruit à cause de la haine gratuite du peuple d’Israël.

Aujourd’hui ce qui me désole le plus c’est la haine gratuite contre Bibi que tous ces adversaires distillent.

J’aurais aimé avoir une vraie campagne, avec des échanges d’idées sur l’avenir d’Israël.

Les qualités d’Israël

Une évidence que personne ne pourra discuter, c’est l’insolence de l’économie israélienne par rapport aux autres économies mondiales.

Boosté par les start-ups, La vie économique israélienne, avec le plus bas taux de chômage des pays industrialisés, crée une amplitude de salaire qui profite aux classes aisées comme aux classes moyennes mais qui rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres.

Une maladie que le prochain premier ministre devra guérir rapidement.

J’aurai aimé avoir des débats sur ce sujet

Les défauts d’Israël

Pour moi, ce qui bloque Israel, c’est la main mises d’une dizaine de familles sur l’économie israélienne.

L’agroalimentaire, la construction, l’électricité, le gaz , les transports et bien d’autres encore.

Peut on trouver du beurre aujourd’hui en Israel…..

L’exemple du téléphone, dont le prix a considérablement baissé une fois que le monopole du téléphone a été supprimé.

En cassant tous les monopoles, les prix moyens seraient en baisse, surtout le prix de l’alimentation et toute la population serait avantagée, surtout les plus pauvres.

Encore un sujet qui n’a pas été abordé sérieusement par aucun parti.

Tous contre Bibi

Cette haine gratuite contre Bibi me fait penser qu’aucun parti n’a de réponse sérieuse pour contrer Bibi autrement qu’en invoquant des affaires qui ne sont encore que des présomptions.

Je peux comprendre la haine des ennemis de l’extérieur, haine qui est compréhensible car Bibi gère très bien tous les risques de conflit pour la sécurité d’Israël.

Et il est compréhensible que ses principaux ennemis ne rêvent que d’un remplaçant pour essayer d’exploiter toutes ces failles, surtout en début de mandat.

Des failles qui peuvent amener une guerre, dont Israel aurait beaucoup à souffrir, même en cas de victoire.

Je ne supporte pas l’hallali sur Bibi par tous les partis politiques de gauche.

A l’aube du Deal du siècle, ou tous les amis d’Israël soutiennent Bibi et tous les ennemis d’Israël souhaite sa défaite.

Je me mets catégoriquement avec les amis d’Israël et je voterai Bibi.

Chaque voix comptera pour cette élection, nous, français, devons soutenir celui qui a la confiance des amoureux d’Israël.

 

2019-09-16T17:14:37+00:00 septembre 16th, 2019|Categories: alyah Réalité, Elections, Israel|Un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :