La clé du retour

La clé du retour

La clé du retour est un symbole que les palestiniens utilisent pour allier les pro-palestiniens (qui se sont en réalité que des anti-sionistes ) à leur cause.

La clé du retour est aussi le symbole qui est incrusté dans l’esprit des palestiniens pour leur faire espérer leur retour sur le territoire israélien, à la place des juifs.

En ce centième « anniversaire » de la Déclaration Balfour et après la déclaration de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël quoi de mieux qu’une clé pour symboliser et affirmer le droit au retour des Palestiniens chassés de chez eux en 1948 et de leurs descendants, et leurs droits démocratiques ?

Le symbole de la clé

Dans la tradition musulmane, la clé est un symbole primordial.

Quand un combattant par au Djihad, il emporte avec lui une clé qui symbolise la clé du paradis, celle qui lui permettra de retrouver sa récompense dans le monde futur

Et surtout de profiter de ce qu’il a été privé sur terre, c’est à dire la luxure, il va retrouver son butin qui sont les 72 vierges.

Même les enfants que les iraniens faisaient sauter sur les mines pour que les chars puissent passer sans risque, même ces enfants avaient des clés autour de leur cou.

Mais d’où vient ce symbole

Si nos articles vous intéressent

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone

Je ne voudrais pas dire encore une fois, que l’Islam copie ou pille l’idéologie juive qu’elle accapare à son profit.

En 72 de notre ère, donc 2 ans après la destruction du Second Temple, les derniers “maquisards” juifs, des zélotes,  s’étaient retranchés sur le site fortifié de Massada.

L’armée romaine avait tenu un siège pour anéantir cette rébellion. L’Histoire de Massada mérite un article spécial que je développerais plus tard.

Donc, ces “maquisards” s’étaient réunis à Massada pour combattre l’armée romaine.

En faisant récemment des fouilles sur ce lieu chargé d’Histoire Juive les archéologues ont trouvés des brûle-parfum de bronze, des miroirs de métal, des boutons, des agrafes mais aussi des clés.

Les clés des maisons que les Juifs avaient abandonnées et qu’ils avaient gardées dans l’espoir de retourner un jour.

Ils ne savaient pas qu’ils partaient pour un exil de 2000 ans.

Incroyable, les archéologues ont trouvés en Galilée des portes et des serrures que certaines de ces clés ouvraient.

Les millions de juifs qui ont été expulsées des pays arabes n’ont jamais pris leurs clés, la clé du retour,  car ils savaient qu’ils ne retourneraient jamais et qu’ils allaient rejoindre le pays de leurs ancêtres, Israël.

Si nos articles vous intéressent

Téléchargez l’application sarfatit sur votre téléphone

Cliquez sur l’icone correspondant à votre téléphone

 

 

2019-06-16T12:37:14+00:00 juin 16th, 2019|Categories: histoire, islam, Israel, Juif, Mensonge|0 Comments
%d blogueurs aiment cette page :