La circoncision

Avant d’écrire ce post, j’ai fait une recherche sur google et j’ai été surpris de trouver les premières réponses juives que dans les 3eme ou 4eme page.

En effet, une multitude de site chrétien ou musulmans en parlent et leurs opinions sont souvent différentes.

Comme par exemple, un religieux musulman qui explique que les musulman doivent se comporter comme Abraham et donc doivent se circoncire à l’age de 99 ans et comme ce n’était pas possible donc qu’il fallait modifier l’age de la pratique de circoncire à 13 ans.

Ou sur d’autres sites qui comparent le plaisir sexuel pour l’homme et pour la femme,  de se masturber ou de pratiquer l’acte avec un circoncis ou un incirconcis appelé aussi homme entier.

La circoncision chez les juifs

La position du judaïsme est beaucoup plus simple et sans discutions possibles. (Genèse 17,7) : « Et J’établirai une alliance entre Moi et toi, et ta descendance après toi selon leurs générations, comme une alliance éternelle, pour être pour toi un D.ieu comme pour ta descendance après toi. »

(Lévitique 12,2) : « Le huitième jour, la chair de son prépuce sera circoncision. »

La circoncision ou brit milah,   est un symbole de notre partenariat avec D.ieu.

Ce n’est pas un acte porté sur la compréhension ou le calcul., c’est un acte qui surpasse toute compréhension humaine. C’est la raison pour laquelle un Juif est circoncis peu après sa naissance, quand il n’a pas encore développé sa capacité de raisonnement et de discernement.

Origine de la circoncision

Les premières traces de circoncision ont été trouvé sur des bas relief égyptien comme sur le Bas-relief illustrant le rituel de la circoncision dans le Tombeau d’Ankhmahor, Saqqarah (Égypte).

Ces attestations très anciennes ont longtemps conduit à croire que c’est d’Égypte que le rite se serait répandu dans tout l’Orient où, à une époque, sa pratique était généralisée. On la pratiquait sur les garçons de 8-10 ans ou les adolescents qui étaient sur le point de se marier.

C’est un acte qui était directement lié à la sexualité et au mariage et qui n’avait aucune connotation religieuse.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]