La Brigade Golani

La Brigade Golani (hébreu : חטיבת גולני, ‘Hativat Golani’) est la plus ancienne et la plus prestigieuse brigade de Tsahal. Elle a été fondée en 1948.

Elle est sous le commandement du Front Nord et comprend 4 bataillons

le Bataillon Barak (12ème), le Bataillon Gideon (13ème), le Bataillon HaBokim HaRishon (51ème) et le Bataillon de Reconnaissance.

Elle est stationnée aux frontières d’Israël et en Judée-Samarie.

Les Golani portent des bottes d’infanterie noire et un béret marron.

Le symbole des Golani est un Olivier sur un fond jaune

[vc_row][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/MxgOJMNDU1k » rel= »no »][/vc_column][/vc_row]

Faits d’armes importants

Les brigades Golani ont participé aux plus importantes batailles et à des opérations déterminantes dans l’histoire guerrière d’Israël.

Déjà pendant la guerre d’indépendance en 1948, pour son baptême du feu dans Tsahal, elle se bat avec courage et détermination dans la Vallée du Jourdain contre les armée syrienne, libanaise, jordanienne et irakienne.

Toujours aux avants postes pendant la guerre du Sinaï en 1956, elle occupe la région de Rafah et protège le passage de toutes les forces armées présentes, franco-israélo-britannique.

Pendant la guerre des 6 jours en 1967 la capture de Tel Azaziat et la guerre de Kippour en 1974 la reconquête du Hermon, le nombre de leurs exploits sont trop nombreux et importants pour être énumérés.

Pendant la première guerre du Liban, elles ont participé à la prise du fort militaire de  Beaufort et à la bataille de Kfar Sil et ont ensuit protégé toutes les positions militaires.

Les héros de la brigade Golani

Des grandes figures de Tsahal ont débuté leur carrière dans la Brigade Golani, comme Mordechaï Nur et Gabi Ashkenazi, qui sont tous deux devenus Chefs d’État-major.

Parmi ses héros, on trouve également le Commandant Roy Klein qui a sacrifié sa vie pour sauver ses soldats d’une mort certaine.

Roy Klein et sa brigade combattaient dans le village de Bint Jbeil. Ils ont été pris en embuscade par des terroristes du Hezbollah. Klein s’occupait d’un soldat blessé car une grenade a été jeté sur son groupe.

Roy Klein n’a pas hésité et s’est jeté sur la grenade pour absorber la force de l’explosion et de sauver son groupe. La Médaille du Courage lui a été décernée à titre posthume.

Am Israel Hai

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.