Kais Saied élu en Tunisie

Kais Saied élu en Tunisie. La révolution du Jasmin, fer de lance du printemps arabe, exemple de la démocratie arabe va perdre son identité.

La Tunisie a élu son président, mais a-t-elle fait le bon choix ?
A la mort de son président, la nouvelle élection a dévoilé la volonté libre du peuple tunisien.
Les élections se sont bien déroulées, et le premier choix des tunisiens a été l’élimination des anciennes équipes dirigeantes.
Le choix final s’est porté sur 2 candidats novices en politique:
– Kais Saied, un théoricien de la Constitution aux convictions conservatrices, ami des frères musulmans.
-Nabil Karaoui, homme d’affaires en prison pour fraudes fiscales et blanchiment d’argent.

Le président post révolution.

Entre la peste et le choléra, les tunisiens ont choisi: Kais Saied a été élu avec près de 75% des voix.
« C’est un jour historique : la Tunisie récolte les fruits de la révolution », s’est réjoui Boussairi Abidi, un mécanicien de 39 ans. « Kais Saied va en finir avec la corruption, il sera un président juste. »
La corruption est le principal défaut des pays arabes, et le peuple tunisien qui vit dans une précarité financière évidente ne supporte plus la corruption généralisée des élus.
Le vote a été massif pour mettre fin à cette pratique, et le choix s’est porté sur le symbole de la rigueur, représentée par Kais Saied.

 

Qui est Kais Saied

Kaïs Saïed, né le 22 février 1958 à Tunis, est un universitaire et juriste tunisien, spécialisé en droit constitutionnel. Il est président de l’Association tunisienne de droit constitutionnel depuis 1995. Il est candidat indépendant à l’élection présidentielle de 2019, qu’il remporte au second tour

Il semble être le candidat idéal pour ses idées démocratiques.
Mais le revers de la médaille c’est qu’il a été soutenu par Ennahdha, le parti islamique des frères musulmans dirigé par Rachid Ghannouchi, un extrémiste islamiste.
Les principales convictions politiques de Kais Saied sont:
– Il est opposé à l’égalité entre hommes et femmes, surtout en matière d’héritage.
– Il est favorable à le peine de mort.
– Il est contre la dépénalisation de l’homosexualité.
– Il ne prononce jamais le mot “Charia” mais est un conservateur. Il n’utilise pas de mots extrémistes mais en applique les règles.

Kais Saied et Israel.

Adepte du “nationalisme arabe” , il considère que toute relation avec Israël est une “haute trahison”.

“Normalisation avec qui? Le mot normalisation est faux. C’est une traîtrise. Celui qui fait avec l’entité sioniste doit être jugé pour haute trahison (…) Nous sommes en situation de guerre”, estimait-il avant de préciser que “nous faisons avec les Juifs mais nous ne faisons pas avec le gouvernement israélien ».

Le tourisme est la principale source de revenus de la Tunisie.
Sa position contre Israël “risque” de limiter le tourisme juif important pour le pays.
Hier, un touriste français a été assassiné aux cris de “Allahu akbar” près de Bizerte.
Le tourisme laïc risque aussi d’être privé de beaucoup de clients potentiels.
Le dépôt de bilan du tour opérateur anglais ” Thomas Cook” risque de priver la Tunisie de sa principale source de revenus.

Ont-ils fait le bon choix ?

Personnellement, je ne le crois pas.

Téléchargez l’application “sarfatit” sur votre téléphone

Cliquez sur l’icône correspondant à votre téléphone